Parcs et jardins : sortir à Lyon

Parcs et jardins : sortir à Lyon

Ancienne capitale des Gaules, Lyon présente un patrimoine culturel particulièrement riche. Troisième ville de France en termes de population, c’est un haut-lieu de la gastronomie française qui brille également par la qualité de son environnement. Visite guidée d’une ville dont de nombreux quartiers sont inscrits au patrimoine mondial de l’Unesco et qui possède le plus grand parc urbain du pays.

 

Le Parc de la Tête d’Or

Au cœur de l’agglomération lyonnaise, le Parc de la Tête d’Or s’étend sur 117 hectares, ce qui en fait le plus grand parc urbain de France. Il a été créé au milieu du XIXe siècle, à la même période que le Central Park de New York. Accessible par huit entrées disposées tout autour du parc, c’est un haut lieu de la culture lyonnaise à proximité de la Cité internationale, qui présente continuellement de nombreux événements artistiques. Outre la qualité des espaces verts et ses milliers d’arbres, le parc dispose d’un lac, un parc zoologique sur 6 hectares, un vélodrome, un jardin botanique, des serres et de magnifiques roseraies. Le parc est ouvert toute l’année à partir de 6h30 et jusqu’à 22h30 d’avril à octobre.
 
 

Le Jardin botanique de Lyon

Au sein même du Parc de la Tête d’Or, le Jardin botanique de Lyon compte 6 500 m2 de serres sur une superficie totale de 8 hectares. Le jardin principal accueille la flore locale. Le jardin alpin présente des espèces venues de tous les continents. Le jardin à la française intéresse de son côté les amateurs de fleurs de saison. Roseraie, plantes carnivores, bambouseraie, jardin d’hiver ou plantes aquatiques, le jardin botanique a en réalité de quoi satisfaire un très large public. Les novices ne sont pas oubliés non plus avec un jardin école. Le Jardin botanique, qui propose des visites commentées gratuites, compte encore une bibliothèque, une graineterie ou la reproduction d’une fabrique du Moyen Âge.
 
 

Le Parc des Hauteurs

Entre la basilique de Fourvière et le cimetière de Loyasse, le Parc des Hauteurs est situé sur la colline de Fourvière. Il est créé au début du XXe siècle après l’installation des lignes de tramway et de funiculaire qui permettent de desservir les hauteurs du Vieux Lyon. Le parc offre un parcours naturel particulièrement intéressant. A commencer par la passerelle des Quatre-Vents, un viaduc haut de 80 mètres qui offre une vue incomparable sur la ville. Après le cimetière de Loyasse, la promenade se poursuit avec le Jardin des Visitations et son cloître ancien. Le Jardin du Rosaire, enfin, intéresse tous les amateurs de fleurs et de jardinage avec son verger, son jardin des roses ainsi que son jardin d’hortensias.
 
 

Fourvière et le Vieux Lyon

Sur la rive droite de la Saône, Lyon porte les stigmates de son épopée romaine avec des sites remarquables comme le théâtre et l’Odéon gallo-romains. Fourvière est le point culminant de Lyon et offre une vue incomparable sur toute la ville. On y accède grâce à un funiculaire qui part du Vieux Lyon. Ce quartier attire nombre de visiteurs grâce à ses immeubles de style Renaissance et ses ruelles médiévales. C’est là que se trouvent également les célèbres traboules, passages secrets qui se comptent par centaines. Outre les nombreuses boutiques d’artisans, le quartier compte parmi les hôtels les plus prestigieux de la ville et d’innombrables bouchons, restaurants spécialisés dans la gastronomie lyonnaise.
 
 

Le Jardin Rosa Mir

Le petit Jardin Rosa Mir est situé au 83 grande rue de la Croix-Rousse, dans le quartier éponyme du IVe arrondissement de Lyon. Créé au siècle dernier, il est aujourd’hui classé sur la liste des monuments historiques. Accessible gratuitement depuis le numéro 87 de la grande rue, le public peut le visiter le samedi après-midi, du mois d’avril jusqu’à fin novembre. Il se distingue par une décoration originale qui rappelle l’édifice du facteur Cheval. D’inspiration espagnole, les colonnes et les traverses sont décorées par des pierres et des coquillages. Un ensemble qui intéresse notamment les amateurs d’art floral, même si les plantations ne respectent pas toujours les plans d’origine.
 
 

La Presqu’île de Lyon

La Presqu’île de Lyon est située entre le Rhône et la Saône et compte les deux places les plus touristiques de la ville : la Place Bellecour et la place des Terreaux, qui sont reliées entre elles par la rue commerçante de la République. La Presqu’île propose aux visiteurs de très nombreux monuments : l’Hôtel-Dieu, le théâtre des Célestins, l’hôtel de ville ou l’Opéra national. Au nord, des pentes accentuées mènent au quartier de la Croix-Rousse, que les Lyonnais considèrent comme un village. Le sud de la Presqu’île est constitué par les quartiers de Perrache et de Sainte-Blandine. Ce secteur est en plein développement avec la rénovation et la construction d’équipements sportifs, culturels et commerciaux.
 
 

Le Parc de Gerland

Egalement appelé Parc du Confluent, le Parc de Gerland a récemment été créé sur d’anciennes terres industrielles au sud de la ville et n’est pas encore achevé. Ses dizaines d’hectares sont dédiés aux loisirs avec des aires de jeux. La découverte de la flore est également au programme avec la visite du jardin botanique Megaphorbiaie. Mais le principal attrait du parc reste ses activités sportives. Celui-ci est en effet situé aux abords du Stade de Gerland, fief de l’Olympique lyonnais. Plus grande structure sportive de la ville, c’est le cinquième plus grande stade de France. Il est inscrit sur la liste des monuments historiques depuis les années 60. Le stade est accessible par le Métro B et la ligne de bus n°60.
 
 

Lyon rive gauche

En empruntant les passerelles ou les ponts de la Presqu’île pour rejoindre la rive gauche du Rhône, le visiteur découvre tout d’abord de larges quais récemment rénovés où les Lyonnais aiment se promener. Moins touristique que le Vieux Lyon et la Presqu’île, la rive gauche ne manque pourtant pas d’intérêt. Outre le Parc de la Tête d’Or et sa Cité internationale, ce secteur intéresse au nord par le quartier des Brotteaux et au sud par celui des Facultés. Entre les deux se dresse le quartier d’affaires de la ville, actuellement dominé par la tour Part-Dieu, surnommée « le Crayon » et son immense centre commercial. La frontière est de la rive gauche est délimitée par la commune de Villeurbanne.
 
 

Le Parc de Parilly

Créé au siècle dernier, le Parc de Parilly compte 178 hectares répartis sur l’agglomération lyonnaise et les communes de Vénissieux, Saint-Priest et Bron. Accessible en métro avec les lignes D et 2 ainsi que le bus n°39, il attire principalement grâce à ses activités sportives. De l’hippodrome aux pistes d’athlétismes, le parc dispose de plusieurs terrains de rugby, football, baseball, basket-ball ou cricket. Installé à l’est de la ville, la création du parc a connu quelques rebondissements dus à l’ampleur du projet et au manque de coordination des communes intéressées. L’intention d’installer ici l’un des plus beaux parcs de France a également été mise à mal par l’arrivée de la Seconde Guerre mondiale.
 
 

 
Offrir des fleurs à Lyon
-> Faire livrer des fleurs à Lyon

 
 
© Interflora / Shutterstock / DR

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 commentaire

  1. Solene

    Lyon est une ville magnifique, j’y vis depuis 2 ans. Pour ceux qui ne connaissent pas, je vous conseille de visiter… surtout le vieux Lyon!

Recevez notre newsletter
Pour être informé des nouveautés et recevoir nos offres et promotions en exclusivité (voir CGV).

S'inscrire