Les tulipes et la Hollande

Les tulipes et la Hollande

D’où vient ce lien indissociable entre les Pays-Bas – et plus particulièrement la Hollande – et la tulipe ? Ron Jeronimus, directeur France de l’Office Hollandais des Fleurs, répond à nos questions…
Carolus Clusius (ou Charles de l’Ecluse), grand botaniste
 
Flora : Les images de la tulipe et de la Hollande sont très liées, pourriez-vous nous expliquer pourquoi ?

Ron Jeronimus : Originaire de l’Himalaya, la tulipe était vénérée et cultivée à Constantinople, capitale de l’empire Ottoman, où son image décore les murs de nombreuses salles de palais princiers et de riches marchands. Carolus Clusius (ou Charles de l’Ecluse), grand botaniste du 17ème siècle, est considéré comme le premier importateur de la tulipe en Occident et plus particulièrement en Hollande depuis l’actuelle Turquie. Ce fut le début d’une grande histoire d’amour entre les hollandais et la tulipe. L’expérimentation horticole et la plantation donnèrent ensuite naissance à de nouvelles variétés. Des mutations exotiques furent alors très convoitées par les hollandais pour leur beauté, leur rareté et leur prestige, au point de devenir très onéreuses et de ce fait, uniquement accessibles aux riches…

 
Les tulipes et la Hollande
Que représente la production de la tulipe sur le marché de la fleur ?
Au 17ème siècle, la Hollande est atteinte de « tulipomanie » : durant cette période, un bulbe de tulipe peut atteindre le prix d’un hôtel privé ! A la bourse, le cours de la tulipe flambe et des fortunes se font et se défont : c’est la première « bulle spéculative » de l’histoire. Cette effervescence passe de mode à partir du 18ème siècle.

Aujourd’hui, la tulipe est accessible à tout le monde. La production, commencée il y a 400 ans, s’est énormément développée grâce aux bonnes qualités de terre et aux excellentes conditions de culture. Plus de 5600 variétés sont répertoriées dans le registre officiel international des noms de Tulipes.

 

Tulipes
Comment crée-t-on un bulbe de tulipe dans les unités de production ?
Il existe deux types de production : la production des bulbes en pleine terre, qui nous offre les superbes champs de tulipes, et la production des fleurs coupées, généralement sous serre.

 

Quelles variétés de tulipes peut-on trouver ?

Chaque année, plus d’un milliard de tulipes sont commercialisées en Hollande. Des fleurs simples pour la plupart (75 % environ), mais il existe également des tulipes à fleurs doubles, à fleur de lis, à fleur perroquet et à fleur frangée.
Les tulipes sont disponibles dans une large gamme de couleurs ; de nouveaux coloris sont introduits grâce aux travaux de recherche des obtenteurs qui suivent les grandes tendances.

 

Pouvez-vous nous donner quelques conseils pour conserver ces bulbes de tulipes d’une année sur l’autre ?

Les tulipes sont annonciatrices du printemps, décoratrices de tout style d’intérieur, à utiliser sans modération. Du bouquet tout simple (combinaison de 3 bottes de tulipes) aux compositions les plus élaborées avec d’autres fleurs, elles sont ravissantes et égayent l’esprit.
Les tulipes ont une force de vivre énorme. La majorité d’entre elles continuent à pousser dans le vase. Pour réduire cet effet, il suffit d’un bon fond d’eau (remplir au 1/4 ou au 1/3 du vase et faire attention à respecter toujours cette proportion dans le vase).

 

Ron Jeronimus de l'Office du Tourisme hollandais
Et la tulipe noire ? Où en sommes-nous ?
La recherche continue pour obtenir une fleur le plus foncée possible, pour obtenir cette tulipe mystique. Même si actuellement existent déjà des tulipes d’un violet très foncé, presque noir.

 

Plus de détails sur les tulipes (la Hollande, les tendances, les bulbes) :
visitez le site : www.bulbeafleur.com

 
 

Office Hollandais des Fleurs
Ron Jeronimus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez notre newsletter
Pour être informé des nouveautés et recevoir nos offres et promotions en exclusivité (voir CGV).

S'inscrire