Brin de muguet porte bonheur

Brin de muguet porte bonheur

Le muguet ou muguet de Mai appartient sans conteste aux porte-bonheur préférés des Français, au même titre que le trèfle à quatre feuilles ou la patte de lapin. La tradition d’offrir un brin ou un bouquet de muguet le 1er mai est étroitement associée à l’idée du bonheur et des vœux qu’on adresse avec ces petites fleurs ravissantes. Le must est bien sûr de trouver un brin de muguet à 13 clochettes, rarissime et qui est le symbole d’un bonheur absolu. Pourquoi considère-t-on que ces jolies fleurs blanches du mois de mai apportent avec elles la chance et la félicité ? Comment cette tradition du muguet porte-bonheur s’est installée ? Voici tout ce qu’il faut savoir sur le brin de muguet porte-bonheur.

 

La superbe légende du muguet porte-bonheur

Le brin de muguet porte-bonheur doit sa réputation à quelques personnages mythologiques ou historiques qui lui portaient une véritable passion. Apollon l’offrant aux neufs muses, par exemple, ce qui explique le surnom donné au brin de muguet de “pelouse d’Apollon”. Mais aussi Charles IX décidant que ses sujets devraient offrir du muguet chaque année à la même date. Surtout, il faut aller chercher du côté de grandes personnalités de la Belle époque et du début du XXe siècle. Christian Dior et les couturiers parisiens remirent cette fleur au goût du jour, dans une époque restée dans l’imaginaire des Français comme une époque de bonheur. De grands artistes, comme Félix Mayol adoptèrent aussi le brin de muguet à la boutonnière pour attirer la chance lors de leurs représentations. D’ailleurs, le saviez-vous : ce brin de muguet porte-bonheur est ensuite devenu, et reste depuis près d’un siècle, le symbole du club de rugby RC Toulon dont Félix Mayol était le principal mécène.

 

Muguet porte-bonheur et fête du Travail

La tradition du muguet comme porte-bonheur s’est aussi installée en raison du contexte politique et social du début du XXe siècle. En effet, le bonheur qu’exprime le muguet est aussi celui du développement de la fête du 1er mai, des grands défilés qui se déroulent à cette date, et de l’amélioration des conditions de travail des ouvriers. Le printemps et le début de l’été, lorsqu’apparaît le muguet, sont aussi synonymes de congés payés et de vacances. C’est aussi cette tradition de travailleurs plus heureux que le muguet porte-bonheur contribue à perpétuer. A noter néanmoins : le muguet n’est pas toujours la seule fleur utilisée pour célébrer le bonheur de retrouver les beaux jours. Dans les manifestations ouvrières du 1er mai était parfois utilisée l’églantine rouge. Et localement, par exemple dans les Landes, on plante parfois d’autres espèces, comme un pin, lors d’une fête appelée Maillade.


Muguet : attention, il ne porte pas toujours bonheur

Si le muguet est un porte-bonheur essentiel dans nos traditions, il n’en reste pas moins…une plante toxique. Il est absolument indispensable de ne pas laisser les enfants jouer avec ses clochettes, et d’éviter qu’ils les ingèrent, tout comme les animaux de compagnie, d’ailleurs. Si cela se produit, il faut contacter le centre anti-poisons le plus proche. Toutes les parties du brin de muguet sont considérées comme toxiques, il faut aussi éviter d’absorber l’eau du vase où est entreposé le muguet. Le muguet ne se savoure donc qu’avec les yeux et avec quelques précautions, notamment en se lavant les mains après un contact prolongé avec les fleurs.

 

Le muguet de mai est donc non seulement une fleur noble et pure (on l’appelle Lily of the Valley, le lys de la vallée, en anglais) mais aussi un porte-bonheur apprécié et recherché. Et vous, avez-vous déjà trouvé un brin de muguet à 13 clochettes ? Si ce n’est pas le cas, découvrez notre collection muguet, peut être tomberez-vous sur un brin à 13 clochettes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez notre newsletter
Pour être informé des nouveautés et recevoir nos offres et promotions en exclusivité (voir CGV).

S'inscrire