Fleurs en hiver et pétales blancs

Fleurs en hiver et pétales blancs

En début d’année, la nature semble s’être endormie dans son linceul d’hiver. Pourtant, les jours recommencent à être plus longs, plus lumineux, signes avant-coureurs de l’arrivée du printemps. Malgré une météo encore rude, les plantes et les fleurs s’éveillent, certaines promettant déjà une magnifique floraison. A l’extérieur, les jardiniers s’affairent à leurs premières tailles et préparent les plantations. Au magasin, la mode est au blanc et les fleuristes composent avec les stars végétales de saison : les fleurs d’hiver !

Rose blanche

La rose blanche

Disponible toute l’année, la rose s’invite naturellement dans les compositions hivernales. Très populaire, elle est l’une des espèces les plus cultivées et domine même largement le marché mondial des fleurs coupées. Célébrée depuis l’Antiquité, la rose a décroché le titre de « reine des fleurs » et occupe une place de premier choix autant dans nos jardins que dans nos bouquets. En blanc, elle inspire le respect et l’offrir permet de transmettre un message en toute sincérité. Associée à la pureté, c’est une inconditionnelle des cérémonies religieuses et des grands événements de la vie.
 
Amaryllis

L’amaryllis

Originaire d’Amérique Centrale et d’Amérique du Sud, cette bulbeuse se compose de tiges creuses fièrement dressées et offre jusqu’à cinq fleurs de six pétales, dont le diamètre peut atteindre 20 cm. La variété la plus courante s’appelle « Red Lion », mais on dénombre quelque 80 variétés de différents coloris, dont le blanc. On plante généralement les bulbes à la mi-octobre pour que la floraison commence à la fin de l’année. C’est pourquoi l’amaryllis est considérée comme une plante de Noël et nous offre sa plus belle floraison en janvier.
 
Hellebore

L’hellébore

D’apparence fragile, l’hellébore est en réalité une fleur robuste qui supporte très bien les conditions hivernales. Si l’Antiquité lui conférait des vertus magiques, on le surnomme aujourd’hui « rose de Noël ». La noirceur de ses racines contraste avec la blancheur de ses pétales. Réputé facile d’entretien, l’hellébore se cultive aussi bien en pot qu’au jardin. Mis en terre au printemps dans un endroit ombragé et à l’abri du vent, il n’aime pas être déplacé. Le mois de janvier reste cependant le meilleur moment pour le faire, même si cela risque de compromettre ses prochaines floraisons.
 
Jacinthe

La jacinthe

Si l’on associe souvent la jacinthe à l’arrivée du printemps, cette ravissante plante à bulbe fleurit également en hiver et s’invite généreusement dans les compositions florales en tout début d’année. Très populaire en bleu, les jardiniers la déclinent dans toute une palette de coloris, dont le blanc. La plantation des bulbes de jacinthe s’effectue à l’automne dans un endroit semi-ombragé. Dans un bouquet de fleurs coupées, cette fleur a la particularité d’être évolutive et de continuer de s’épanouir une fois en vase. Les fleuristes préfèrent donc dont les fleurons qui commencent à peine à s’ouvrir.
 
Clematitte

La clématite d’hiver

Installée confortablement les pieds à l’ombre et la tête au soleil, la clématite d’hiver est très appréciée pour sa floraison abondante de décembre jusqu’au mois de mars. Très résistante au gel, elle produit en effet de nombreuses fleurs blanches dont les clochettes dégagent un doux parfum citronné. Mise en terre au printemps ou à l’automne, cette grimpante au feuillage brillant et semi-persistant offre de plus un feuillage d’une étonnante couleur bronze durant la saison hivernale. Elle peut atteindre trois mètres de hauteur ou se tailler à l’envi pour offrir un feuillage plus dense.
 
Perce neige

La perce-neige

Plantée durant l’automne, la perce-neige résiste au gel et est très appréciée pour sa floraison hivernale, reconnaissable à ses petites fleurs blanches dont chaque pétale est flanqué d’une petite tache verte. Associée à la pureté et au renouveau, la perce-neige a inspiré de nombreux contes et alimenté autant de légendes. En Europe de l’Est, on raconte qu’une bergère aurait délivré un prince transformé en cheval par une fée, après avoir cueilli cette fleur et le lui avoir offert. La suite ne dit pas, en revanche, si le prince et la bergère se marièrent et eurent beaucoup d’enfants…
 

 

VU CHEZ INTERFLORA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez notre newsletter
Pour être informé des nouveautés et recevoir nos offres et promotions en exclusivité (voir CGV).

S'inscrire