Le tournesol, un grand soleil

Le tournesol, un grand soleil

Fleur au grand cœur, le tournesol charme autant par sa générosité que par sa rayonnante beauté. Il régale les yeux de son jaune solaire et couvre les champs d’un matelas d’or et de bronze. Il s’offre aux passants comme au peintre. Modèle immobile de Van Gogh, il est une star mondialement connue y compris au pays du Soleil Levant. Un comble !
Le tournesol
 

Les caractéristiques du tournesol

 
Le tournesol ou « grand soleil », de son nom scientifique Helianthus annuus, est une plante originaire d’Amérique du Nord et d’Amérique Centrale et appartenant à la famille des Astéracées. Il peut atteindre jusqu’à 4 mètres de hauteur et fleurit de juillet à octobre. On assimile le tournesol au soleil par sa forme, mais aussi par son comportement : jusqu’à la fin de la floraison, sa tige se courbe selon la position du soleil, ce qui donne l’impression que la fleur même suit l’astre. On appelle ce phénomène l’héliotropisme.

Mais le tournesol est aussi une manne agricole : de sa fleur on tire mille et une substances. La générosité de cette plante va même jusqu’à offrir deux types de fleurs : les fleurs extérieures, qui composent la tête et donnent de belles couleurs dorées, et les fleurs centrales en tube, jaune pâle ou rouge foncé, où mûrissent les graines.

De la graine, on extrait près de 600 000 tonnes d’huile par an en France. On peut également consommer les graines grillées et salées. Le tourteau obtenu après l’extraction de l’huile entre lui dans l’alimentation animale. La tige de la plante est utilisée en cosmétologie pour nourrir la peau et les feuilles et racines devraient, elles aussi, être un jour exploitées. Riche en acides gras essentiels oméga 6 et en vitamine E anti-oxydante, l’huile de tournesol dans l’alimentation permet de diminuer le cholestérol sanguin, de prévenir les risques de maladie cardio-vasculaire, de diabète type 2 et de calculs biliaires. Elle est aussi étudiée comme biocarburant. Quelle plante !

Tournesol

L’histoire du tournesol

On raconte que Clytie, nymphe grecque de l’eau, vivait une histoire d’amour avec Apollon. Mais elle fut supplantée par sa propre sœur, Leucothoé. Folle de jalousie, Clytie dénonça cette relation à son père qui, déshonoré, ordonna que sa cadette soit enterrée vivante. Horrifié par cet acte, Apollon rejeta définitivement Clytie. Celle-ci partit pleurer sur un rocher, en regardant fixement en direction du soleil vers le char d’Apollon. Au bout de quelques jours, on la retrouva transformée en tournesol.
 
 
Au Mexique, le tournesol est cultivé depuis près de 4000 ans. Pour les Aztèques, il était la représentation de leur dieu du Soleil, c’est pourquoi la fleur ornait de nombreux temples. Les prêtresses, lors de certaines cérémonies, portaient des colliers de fleurs de tournesol autour du cou. Il passait pour être également un puissant aphrodisiaque. Les Amérindiens pillaient les graines afin d’en obtenir farine et huile, qu’ils utilisaient à des fins alimentaires mais également pour traiter certaines affections, notamment les morsures et piqûres d’insectes et de serpents. Avec la teinture obtenue à partir des pétales et du pollen, on réalisait des peintures faciales.

Le tournesol offre son cœur immense et plein de trésors à celui qui le reçoit : « Tu es mon soleil ! ». Il exprime aussi un message de soutien plein de sincérité.

Tournesol
Au XVIe siècle, lors de la conquête du Nouveau Monde, les colons espagnols découvrirent cette plante et en firent parvenir des semences en Europe, puis en Russie par le tsar Pierre Le Grand. On ne saisit pas tout de suite l’intérêt alimentaire du tournesol, alors plus apprécié pour ses qualités ornementales. Il faut attendre le XVIIIe siècle pour qu’un anglais réussisse à extraire l’huile de ses graines. C’est en Russie qu’elle fut à nouveau appréciée en tant que plante oléagineuse : durant le carême, l’église orthodoxe interdisait toute consommation de corps gras. Mais l’huile de tournesol ne figurant pas dans la liste, elle pouvait être consommée sans enfreindre les codes de l’église.
 

Aujourd’hui, le tournesol est principalement cultivé en Russie et Ukraine, qui assurent plus de 25% de la production mondiale ainsi qu’aux Etats-Unis, en Europe Centrale et dans l’Union Européenne. En France, les principales cultures de tournesol sont situées dans le Sud et l’Ouest du pays.

Le tournesol dans le langage des fleurs

Le tournesol offre son cœur immense et plein de trésors à celui qui le reçoit : « Tu es mon soleil ! ». Représentation florale du soleil, sa corolle éclatante symbolise l’éblouissement. Comment dire plus joliment à l’élu(e) de votre cœur que vous ne pouvez vous passer de l’admirer ? Le tournesol exprime également un message de soutien plein de sincérité, une envie d’apporter un peu de soleil à une personne en difficulté.

  • Vous souhaitez profiter de votre bouquet de tournesols en permanence ? Pensez à le faire sécher ! Pour cela, coupez les tiges sans les écraser et retirez les feuilles attachées trop bas. Il vous suffira ensuite de lier trois à six fleurs avec de la ficelle ou du raphia, et de les accrocher têtes en bas dans un endroit sec, chaud et ventilé. Après trois semaines, vous pourrez à nouveau profiter d’un bouquet de soleil dans votre maison !
  •  

  • Au Japon, le tournesol est l’emblème de la renaissance après la catastrophe nucléaire de Fukushima. Le programme « Fukushima Sunflowers Foster Parent Project » a pour but de planter de nombreux tournesols dans les régions sinistrées : en effet, certaines études ont montré que le tournesol était capable d’absorber en peu de temps de grandes quantités de radiations dans le sol. A suivre…
  •  

  • Les Tournesols est une suite de 7 tableaux très célèbres de Vincent Van Gogh. Au départ, Van Gogh a peint le premier tableau pour faire une surprise à Paul Gauguin en lui décorant sa chambre. La série montre l’évolution des fleurs de tournesols, de la floraison jusqu’au flétrissement, comme une métaphore de la vie qui passe. Yasuo Goto, magnat de l’assurance au Japon, a acquis un de ces tableaux en 1987 lors d’une vente aux enchères pour l’équivalent de… 40,8 millions d’euros ! Un record pour une œuvre de Van Gogh à cette époque.

Conseils d’entretien

Le tournesol au jardin

Si le tournesol est autant cultivé, c’est aussi parce qu’il n’est pas trop contraignant en termes d’entretien. Vous voulez mettre quelques soleils dans votre jardin ? Le tournesol se plaît dans tout type de sols, mais veillez toutefois à ce qu’il soit bien drainé. Ce qu’il déteste par-dessus tout : l’ombre ! Faites-lui une place bien exposée au soleil, où il profitera de la lumière et de la chaleur. Le tournesol peut atteindre une taille impressionnante. Pour ne pas qu’il cache le reste de vos plantes, pensez à le mettre plutôt en arrière-plan dans votre jardin. Semez vos tournesols entre avril et juin, quand les risques de gelées sont passés. Et n’oubliez pas de les arroser régulièrement !
 

Le tournesol en fleur coupée

Recoupez tout d’abord sa tige en biseau sur 2 ou 3 centimètres, à l’aide d’un couteau bien tranchant. Trouvez-lui un grand vase dans lequel vous mettrez un grand volume d’eau, agrémenté d’un produit conservateur pour fleur coupée. Tous les deux jours, changez l’eau et recoupez les tiges. Sachez que le tournesol boit beaucoup : pensez à surveiller régulièrement le volume de l’eau !
En bouquet, le tournesol se marie bien avec les teintes bleues des iris et des glaïeuls : vous apporterez ainsi une touche champêtre à votre maison. Les gerberas grenat ou orangés s’harmonisent également très bien avec ses grandes fleurs jaunes.

Le tournesol inspire la Collection Créateur Interflora de septembre

VU CHEZ INTERFLORA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 commentaires

  1. Flora

    Bonjour Bénédicte,
    Le tournesol n’est pas dangereux. Il est même très utilisé par l’homme pour ses vertus culinaires et médicinales. Cependant, comme toutes les fleurs coupées en bouquet, il ne doit pas être ingéré ou laissé à la portée des jeunes enfants.

  2. benedicte becquet

    Bonsoir, on m’a dit que le tournesol était source d’allergène, j’aimerais savoir si c vrai car j’adore cette fleur et j’en fais des bouquets dans la maison.est-ce dangereux?

  3. Jerôme

    La fleur de la passion et de tous les excès, ma fleur préférée!

  4. Black Orchid

    Bonsoir,
    Au mois de mai,je ferai mon 1er tatouage en hommage à mon idole aujourd’hui disparu.
    Le tournesol,était sa fleur préférée.
    lui est, et sera toujours mon soleil.
    C’est sûr le tournesol,fera partie du dessin.
    MERCI

    isparu.
    Je souhaite lui rendre hommage par le biais d’un tatouage.

    l

Recevez notre newsletter
Pour être informé des nouveautés et recevoir nos offres et promotions en exclusivité (voir CGV).

S'inscrire