Le crocus

Le crocus

Le mot crocus vient du grec krokos qui signifie « safran ». Selon le mythe, Crocos était un beau jeune homme ami d’Hermès, dieu du commerce. Lors d’une partie de lancer de disque, Hermès blessa accidentellement et mortellement Crocos. De sa blessure coulèrent trois gouttes de sang qui se transformèrent en une fleur de crocus…
La variété qui produit le safran, cette épice tant convoitée, est le crocus sativus, ou « safran d’automne ». Sa fleur possède trois longs stigmates jaune orangé qui, une fois cueillis et séchés, donneront le safran.

Crocus sativus

Ses caractéristiques

De la famille des Iridacées, le crocus est une fleur bulbeuse vivace à floraison printanière ou automnale, selon les espèces. Ses fleurs violette et jaune d’or, de petite taille, poussent presque au ras du sol. Il existe également une infinité de variétés aux coloris variés, panachés, aux corolles habillées de rayures ou de dégradés. La tige, d’une dizaine de centimètres, est entourée de feuilles vertes étroites et linéaires.

On recense plus de 80 variétés, dont les plus connues sont le crocus vernus (ou crocus à grandes fleurs, à floraison printanière), le crocus chrysantus (ou crocus botanique), présentant une gamme de coloris plus vaste, et le crocus sativus (« safran d’automne »).

Le crocus délivre un message d’amour teinté d’une certaine inquiétude.

Crocus vernus

Un brin d’histoire

Du 16e au 19e siècle, la ville de Boynes (dans le Loiret) fut la capitale mondiale du safran. Il existait même une tradition : les bulbes de ce crocus entraient dans les dots des jeunes filles à marier.

Le safran est utilisé depuis l’Antiquité. Preuve en sont les œuvres d’Homère, de Virgile et de Pline, où la fameuse épice est déjà mentionnée. Les Egyptiens, les Hébreux, les Indiens ou les Perses la cultivaient principalement pour aromatiser les aliments. Mais elle servait également d’offrande aux dieux et de teinture pour les soieries. Les Romains, eux, l’utilisaient en infusion.

Crocus chrysanthus
On suppose que les Arabes introduisirent la culture du safran en Afrique du Nord, puis en Espagne. Il est possible aussi que le safran ait été rapporté d’Asie Mineure lors des croisades. Les hivers rigoureux de 1880 et 1881 puis l’exode rural, le développement des colorants de synthèse et la baisse de la demande donnèrent le coup de grâce à la culture du safran. Mais celle-ci ne s’est pas complètement éteinte en France pour autant : on trouve encore des producteurs dans le Gâtinais, dans la Creuse, ainsi que dans le Quercy (Lot). Aujourd’hui, le principal pays producteur de safran est l’Iran.

Le mot de la fleur

Le crocus délivre un message d’amour teinté d’une certaine inquiétude : « Je vous aime, mais cet amour est-il réciproque ? »

  • Le safran est une des épices les plus chères au monde ! Quand on sait qu’il faut environ 150 000 fleurs de crocus sativus (récoltées à la main) pour produire 1 kg de safran frais, qui une fois séché ne représentera qu’1/5ème de kilo, on comprend mieux…
  •  

  • L’expression « accommoder son mari au safran » signifie lui faire des infidélités… sûrement en raison de la couleur jaune de cette épice.

Quelques conseils d’entretien

Le crocus se plait partout ! En bordure, dans les massifs d’arbustes, en rocailles ou au milieu de votre pelouse, et se mariera bien avec les narcisses, les pensées et les primevères. Il s’emploie également en pot et autre jardinière pour égayer vos balcons.

Le crocus est une plante facile d’entretien, qui résiste bien au temps. Ses bulbes se plantent généralement à l’automne, d’octobre à novembre. Disposez plusieurs bulbes au même endroit pour un plus bel effet. Ensuite, vous enlèverez simplement les fleurs fanées. Evitez par contre de les supprimer trop tôt : attendez que les feuilles soient jaunies afin que le bulbe reconstitue ses réserves. Utilisez un terreau riche que vous renouvellerez chaque année. Si vous souhaitez mettre les bulbes en jardinière, utilisez un mélange à base de terreau et des pots peu profonds.

Dans tous les cas, n’hésitez pas à demander conseil à votre fleuriste Interflora ou à votre pépiniériste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 commentaire

  1. tareb razika

    merci votre encyclopédie me plait beaucoup surtout que j’adore les fleurs

Recevez notre newsletter
Pour être informé des nouveautés et recevoir nos offres et promotions en exclusivité (voir CGV).

S'inscrire