Les herbes de Provence

Les herbes de Provence

Elles font partie de notre vie au quotidien. Indispensables en cuisine, les herbes de Provence sont également très appréciées au jardin. Moyennant quelques conseils très simples d’entretien, certaines variétés promettent même de vous offrir une floraison étonnante !

Pack Herbes de Provence
Offrir des herbes de Provence dans un pack potager.

Les herbes de Provence, du jardin à l’assiette

Herbes de Provence 3
Historiquement liées au sud-est de la France et la ville de Marseille, les herbes de Provence sont aujourd’hui une appellation générique qui regroupe des plantes aromatiques provenant d’Europe méditerranéenne, d’Afrique du Nord et de Chine.
Proches du bouquet garni, les herbes de Provence sont principalement composées de thym, de laurier-sauce, de basilic, de marjolaine, d’origan, de romarin, de cerfeuil, d’estragon, de sauge, de sarriette ou de fenouil.
Qu’elles soient présentées fraîches sur les marchés, congelées ou conditionnées en herbes séchées, les herbes de Provence sont très appréciées pour leurs vertus gustatives et culinaires. On les utilise dans de très nombreuses recettes de cuisine : viandes, poissons, sauces, ragoûts, féculents, sans oublier les plats à base de tomate.
 
Herbes de Provence Thym

Culture et entretien du thym

Le thym est une plante vivace appréciée pour son feuillage aromatique et sa généreuse floraison mellifère. Sa culture est très facile : le thym se développe dans un sol sec et pauvre. La plante supporte le plein soleil et résiste au froid jusqu’à -21 °C.
Mis en place à l’automne ou au printemps, le thym fleurit durant l’été en formant de jolis tapis et des buissons ronds argentés, dorés ou panachés. En pleine terre, le thym ne doit être arrosé qu’en période de sécheresse. Installé dans une rocaille, en bordure ou sur un talus, il atteint généralement 20 cm de haut sur 40 cm de large.
Sa culture est bien sûr possible en pot : Installez le jeune plant sans enterrer le collet dans une petite coupe composée de terre de jardin, de gravier et de sable. Il est conseillé de débarrasser régulièrement le thym de ses rameaux défraîchis.

La sarriette, pêcher-mignon des abeilles

Herbes de Provence Sarriette
Nous avons souvent tendance à réduire la sarriette à une plante aromatique. Au jardin comme en pot, la sarriette forme pourtant de très jolis buissons ronds au feuillage pointu et offre, d’avril à octobre, une superbe floraison tubulaire en épis et aux coloris variés.
La culture de la sarriette est simple. Mise en place au printemps dans une rocaille ou un massif, la plante se développe dans un sol ordinaire, si possible bien drainé. La sarriette résiste au froid jusqu’à -15 °C et apprécie une exposition ensoleillée. L’arrosage est conseillé en période de sécheresse.
Dans la mythologie grecque, la sarriette était surnommée « l’herbe du bonheur ». En Provence, on lui préfère les surnoms de « Poivre d’âne » ou « herbe aux satyres ». Cette plante mellifère qui produit une importante quantité de fleurs est un très bon moyen de faire revenir les abeilles au jardin.
 
Herbes de Provence Sauge

La sauge, l’ennemie des mauvaises herbes

La sauge se caractérise tout d’abord par une multitude de variétés herbicides, qui repoussent les mauvaises herbes. Parmi les plus connues, citons la sauge coccinée, de Sibérie, des prés, de Jérusalem, écarlate, farineuse, hormin, sclarée, arbustive ou du désert.
La plante se distingue par un feuillage joliment découpé ainsi qu’une floraison estivale et généreuse composée de hampes ramifiées de fleurettes. Sa culture en massif ou sur un talus est très facile : installée en plein soleil, la sauge résiste à la sécheresse comme au froid jusqu’à -28 °C.
Au jardin, la plante est d’une grande rusticité et s’adapte à tous les types de climats et de terrains, y compris calcaires. Sa culture en pot est également possible moyennant un terreau allégé avec du sable et du gravier. Bien entretenue, la plante peut atteindre 80 cm de hauteur.

Culture et entretien de la marjolaine

Herbes de Provence Marjolaine
Très appréciée dans la composition des pizzas, la marjolaine est une plante vivace qui se caractérise par un feuillage velu et aromatique ainsi qu’une floraison généreuse et parfumée qui intervient au début de l’été. Ses petites fleurs sont généralement de couleur violette ou pourpre et sont réputées pour attirer les papillons.
Mise en place au printemps, la marjolaine apprécie les sols argileux, secs et le plein soleil, avec une préférence pour la terre bien drainée des rocailles. Résistante au froid jusqu’à -18 °C, la plante demande très peu d’entretien : il suffit de l’arroser en cas de sécheresse et de tailler à l’envi ses buissons.
Au jardin, la marjolaine s’accorde très bien avec des sauges, des cosmos ou des delphiniums. Sa culture en pot est également possible : il convient juste de se renseigner au préalable que la variété choisie est bien adaptée. Bien entretenue, la sauge peut atteindre un mètre de hauteur.

Le romarin, savoureux et parfumé

Herbes de Provence Romarin
Très populaire dans les recettes de cuisine, le romarin mérite amplement sa place au jardin. En bordure, au potager, sur un talus ou dans une rocaille, cette plante aromatique est appréciée pour son feuillage argenté et sa floraison abondante qui intervient au début de l’été. Le romarin se marie très bien avec des plantes de garrigues, comme la lavande ou le thym.
La culture du romarin est très facile. Installé au printemps, il se développe dans un sol sec, sableux, voire graveleux. Résistant au froid jusqu’à -21 °C comme à la sécheresse, le romarin demande à être arrosé en période de fortes chaleurs ou de sécheresse. Il est conseillé de le tailler régulièrement afin qu’il conserve sa forme compacte.
A l’état naturel, le romarin peut atteindre 1,50 m de haut sur 1 m de large. Sa culture est également possible en pot, moyennant un pot assez large et un terreau appauvri avec du sable et du gravier. Cette plante est réputée pour attirer les abeilles.
 
Herbes de Provence Cerfeuil

Le cerfeuil, frais et léger

Le cerfeuil est une plante légère que l’on trouve facilement à l’état sauvage mais il est très utile d’en connaître la variété car toutes ne sont pas consommables. En revanche, les espèces destinées au jardin d’ornement ou au potager produisent des feuilles et des graines qui sont utilisées en cuisine.
Contrairement à la plupart des herbes de Provence, le cerfeuil aime les sols profonds, humides et frais. Mis en place au printemps ou à l’automne, il préfère l’ombre au plein soleil et doit être arrosé lorsque les températures sont élevées. Sa bonne résistance au froid jusqu’à -20 °C explique sa présence dans les pays d’Europe du Nord.
Qu’il soit sauvage ou musqué, le cerfeuil se caractérise par un feuillage fin et léger qui est très utile pour aérer les massifs. Sa floraison blanche intervient au printemps et dure jusqu’au milieu de l’été. La culture du cerfeuil en pot est possible à condition de l’installer dans un contenant en terre et de le disposer dans un endroit ombragé.

Culture et entretien de l’origan

Herbes de Provence Origan
Moins populaires que les autres herbes de Provence, l’origan est pourtant une vivace à la culture très facile qui fait le bonheur de nombreux jardiniers. Adepte des sols pauvres, sableux ou caillouteux, l’origan forme de jolis buissons très décoratifs avec son feuillage duveteux et sa floraison estivale en bouquet rouge, blanc ou rose.
Au jardin, l’origan trouve naturellement sa place au potager mais également en bordure, dans un massif ou sur un talus. Il se mélange très bien aux pavots, aux cosmos et aux monardes. Sa culture en pot est possible à condition de le placer dans un contenant assez large.
Installé toute l’année en plein soleil, l’origan demande peu d’entretien mais nécessite d’être arrosé dès que son terreau commence à sécher. Bien entretenu, il peut atteindre 40 cm de haut sur 40 cm de large.

Laurier-rose

Le saviez-vous ?

• En France, la moitié de la production et de la consommation d’herbes de Provence est de type familial, avec des plantes aromatiques cultivées sur les balcons et dans les jardins.
 
• Certaines herbes de Provence sont connues pour leurs vertus aphrodisiaques, comme la sarriette, réputée pour redonner de l’ardeur aux amants les plus indifférents.
 
• Le laurier est à consommer et à manipuler avec précaution, car plusieurs variétés sont toxiques, comme le laurier-palme ou le laurier-rose.
 
• De nombreuses plantes aromatiques, comme le thym, perdent leur valeur gustative au fil des années. Il est conseillé de renouveler les plants tous les trois ans.
 
• Les herbes de Provence sont également utilisées en médecine. Le cerfeuil aurait par exemple des propriétés diurétiques et dépuratives. Il entre dans la composition de médicaments contre les ulcères.

 

VU CHEZ INTERFLORA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 commentaire

  1. Cathy H

    merci pour vos conseils, je viens de comprendre pourquoi je n’arrivais pas à faire pousser mes aromates :)

Recevez notre newsletter
Pour être informé des nouveautés et recevoir nos offres et promotions en exclusivité (voir CGV).

S'inscrire