Roxane Maffre : un talent prometteur

Roxane Maffre : un talent prometteur

Lorsqu’elle était enfant, Roxane Maffre jouait dans la boutique de fleurs de sa maman. Un magasin qu’elle dirige aujourd’hui à Mazamet, dans le département du Tarn : Capucine Fleurs. C’est le parcours d’une jeune fleuriste au talent prometteur qui, après avoir remporté des concours floraux au niveau national, a intégré le Collège d’Art Floral Interflora.

Roxane Maffre
“J’espère participer au concours
du Meilleur Ouvrier de France…
Et je compte bien le remporter !”
– Comment êtes-vous devenue fleuriste ?
Roxane Maffre : J’ai été influencée par mon milieu familial, avec une maman fleuriste et un papa grossiste en fleurs. J’ai tout de suite été attirée par cet environnement. Après le collège, j’ai suivi des études d’apprentissage dans la fleur et me suis formée dans plusieurs établissements avant de revenir à la maison familiale et participer à des concours nationaux.
 
– Votre vocation est donc née très tôt ?
Toute petite, déjà, j’aimais les bouquets. J’aidais ma mère au magasin et elle me donnait des petits blocs où je m’amusais à piquer des fleurs. J’adorais voir mon père décharger le camion de livraison et voir toutes ces fleurs et ces couleurs. C’est le terreau dans lequel j’ai poussé… Je n’avais que 5 ans et je m’essayais déjà au métier de fleuriste.
 
– Si vous deviez choisir un moment important de votre carrière ?
La médaille d’or que j’ai reçue lors de la Coupe de France des fleuristes 2012-2013 ! Un moment très intense, plein d’émotions, avec un sentiment de satisfaction d’être arrivée jusque-là grâce à mon travail et ma ténacité.
 
– Vous dirigez aujourd’hui le magasin Capucine Fleurs, à Mazamet…
Capucine Fleurs existe depuis 1978. Ce magasin appartenait à ma mère. J’en suis aujourd’hui la patronne et je gère le magasin avec mes deux employés et mes deux apprentis.
 
– Vous œuvrez également au sein du Collège d’Art Floral Interflora ?
J’ai intégré le collège après avoir remporté plusieurs concours, comme l’Oscar des jeunes fleuristes, la Coupe Espoir Interflora ou la Coupe de France. Je participe aujourd’hui aux séminaires organisés par le collège et je travaille la création et les nouvelles tendances florales.
 
– Vous pouvez donc désormais tout réaliser en matière de création florale ?
Un jour, un client m’a demandé de réaliser une structure florale plutôt insolite pour une dame qui aimait la musique. Il a mis à ma disposition un saxophone, un violon, un accordéon, une trompette de troubadour, de vieux étuis, des partitions et des cahiers de chansons d’opéra… Il m’a fallu créer une composition esthétique en y associant des plantes et des fleurs !
 
Roxane Maffre
Portrait d’une jeune femme
pour qui la technique de la fleur
est un art.
– Quels sont vos projets pour l’avenir ?
Au niveau professionnel, j’espère participer au concours du Meilleur Ouvrier de France… Et je compte bien le remporter ! Il est également important pour moi de profiter de ma famille, mon mari et mes deux enfants, et de réserver du temps à des activités qui me permettent d’exprimer ma créativité, mes idées, mes émotions. J’aime beaucoup la décoration, la cuisine, le jardinage et les balades dans la nature.
 
 
 
 
 
© Richard Baron

VU CHEZ INTERFLORA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 commentaire

  1. HOARAU

    Je viens de découvrir ce site .Je trouve que c’est très intéressant de faire témoigner des jeunes qui aiment leur métier car cela pourrait aider d’autres qui sont un peu en “difficultés .Ces personnes vont découvrir que c’est possible de faire des belles choses et ne pas sombrer dans la morosité.

Recevez notre newsletter
Pour être informé des nouveautés et recevoir nos offres et promotions en exclusivité (voir CGV).

S'inscrire