Gil Boyard : le fleuriste compétiteur

Gil Boyard : le fleuriste compétiteur

Les amateurs de fleurs de valeur connaissent bien son nom. Rencontre avec Gil Boyard, artisan fleuriste Interflora à Maisons-Alfort, un Meilleur Ouvrier de France dynamique au parcours détonnant !
Gil Boyard
Au départ, rien ne prédestinait ce brillant étudiant en biochimie à une carrière internationale de fleuriste ! A 26 ans, Gil Boyard décide de donner un sens nouveau à sa vie et s’engage dans une incroyable reconversion professionnelle. « Je suis parti travailler gratuitement chez un fleuriste pendant un an, avant de décrocher mes premiers diplômes », raconte-t-il.
Tout s’enchaîne très vite. « J’ai la chance d’avoir eu un parcours différent, qui m’a permis de poser un autre regard sur le métier et de progresser rapidement. » Un talent qui va intéresser les plus grands, à commencer par Jean-Michel Mertens, fleuriste renommé de Maisons-Alfort et premier Français sacré champion du monde des fleuristes, en 1979 à Melbourne.

En finale de la Coupe du monde

« Il est devenu mon mentor. Il m’a permis de réaliser mes objectifs : passer des concours et remporter des compétitions. » Et les récompenses ne se font pas attendre ! Meilleur Ouvrier de France, Gil Boyard reprend la maison de son maître, enchaîne les trophées nationaux avant d’emmener en 2010 la France en finale de la Coupe du monde des fleuristes à Shanghai.
Fort d’une renommée internationale, Gil explique ce parcours singulier à sa manière : « Tout petit déjà, j’étais entouré par de belles choses. Il faut s’entourer de fleurs et de belles choses à la maison… au jardin, comme au magasin. C’est la principale qualité pour être un bon fleuriste : sélectionner les meilleurs végétaux, s’émerveiller devant les nouvelles variétés, avoir toujours l’envie de réaliser les plus belles créations florales. »
Tendances florales
 
Une passion quasi scientifique pour le végétal que le public a pu découvrir au gré de deux ouvrages co-écrits avec sa consoeur Muriel Lecouls : Structures en art floral, récompensé par le Grand prix du livre des Meilleurs Ouvriers de France, et Structures2.
Un troisième opus à venir ? C’est un secret ! Tout comme ce petit jardin que l’artiste a créé sur un de bout de terre, quelque part à la campagne, protégé par des murs et des pierres, où fleurissent les végétaux qu’il affectionne. Un Eden paysagé dans les tons de blanc, de vert et de parme, qu’il a façonné à son goût, à son image, où il se retrouve parfois, quand le temps le lui permet.
 
 
-> Découvrir les Tendances florales de janvier
 
 
© Aline Perier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez notre newsletter
Pour être informé des nouveautés et recevoir nos offres et promotions en exclusivité (voir CGV).

S'inscrire