Sauvegarde des abeilles : le combat continue

Sauvegarde des abeilles : le combat continue

Il y a deux ans, le Fonds de dotation Interflora décidait d’apporter son soutien aux apiculteurs de L’Abeille de Compagnie, une jeune association de la banlieue parisienne engagée dans la sauvegarde de l’environnement. La filière apicole traversait alors une période difficile. Nous avons souhaité prendre des nouvelles des précieuses butineuses qui, rappelons-le, constituent une espèce gravement menacée, bien qu’elles soient indispensables au bien-être de l’humanité.

Geoffrey Delranc.
Geoffrey Delranc.

– Bonjour Geoffrey, comment allez-vous et comment se portent les abeilles de l’association ?

Geoffrey Delranc : Tout va bien ! Cette saison a été plutôt belle, contrairement aux années passées qui furent difficile pour le monde apicole. Nos abeilles évoluent bien grâce aux mécènes qui nous aident à prendre soin d’elles et à développer les colonies et nos projets.

– L’Abeille de Compagnie a-t-elle trouvé de nouveaux mécènes ?

Nous sommes très contents car effectivement le nombre de parrains continue à augmenter : des particuliers toujours plus sensibles à la cause apicole ainsi que des entreprises.

– Comment a évolué l’association depuis l’année dernière ?

Grâce à ce développement, nous avons pu construire cet hiver un “petit” laboratoire dédié à l’extraction du miel, mettre en place de nouveaux ruchers ainsi que des prairies fleuries. Et aussi, très important pour nous et les abeilles, nous échangeons beaucoup avec les agriculteurs proches de nos ruchers. Cela nous a permis de réaliser quelques transhumances sur de l’acacia, du sarrasin et du tournesol Bio. Les agriculteurs sont investis et de part leur bienveillance nous soutiennent au quotidien. Les abeilles sont nécessaires à l’équilibre de nos campagnes, nous avons tous à y gagner.

– Quelles nouvelles activités proposez-vous et quels sont vos projets ?

Nous élargissons nos ruchers sur de nouveaux territoires, grâce aux agriculteurs, tout comme les prairies fleuries qui sont très mellifères et donc garantes du bien-être de nos abeilles. Nous travaillons beaucoup sur la sensibilisation au monde apicole, et en particulier en zone rurale. L’univers apicole est fantastique, magique pour certains, ce qui rend cette sensibilisation ludique, comme par-exemple à travers des journées découverte sur nos sites bien évidemment, mais aussi dans les écoles, ou par le biais de communications : reportages, des publications d’articles sur les réseaux sociaux. Nous avons quelques projets en tête mais nos petites protégées réclament beaucoup de temps et d’attention. Chaque jour, nous grandissons avec elles, nous découvrons de nouvelles perspectives et nous essayons de partager tout cela au maximum.
 
Abeille de compagnie Parrainage de ruches
 

L’Abeille de Compagnie et le parrainage de ruches

Interflora Ruche
L’Abeille de Compagnie est située à Saint-Mandé (94) et propose plusieurs possibilités de parrainage aux particuliers et aux entreprises, selon le budget et le nombre d’abeilles que vous souhaitez adopter.
L’association travaille avec l’abeille noire, la mieux adaptée à notre environnement, qui est aujourd’hui en voie de disparition.
Geoffrey et Xavier, les apiculteurs de l’association, se chargent de prendre soin des petites protégées qui sont installées dans des ruches personnalisées. En retour, les parrains reçoivent la production issue de leurs ruches. Des journées découvertes et des visites guidées sont également proposées sur les sites de production.
Enfin, l’association vous permet de participer au développement de la biodiversité avec la plantation d’arbres et de prairies fleuries. Plus d’informations au 01 70 39 76 01 ou sur le site officiel de L’Abeille de Compagnie.

Pourquoi la sauvegarde des abeilles est importante !

Abeilles Action
● L’activité humaine et la pollution sont les principales causes de la disparition des abeilles, notamment l’utilisation incontrôlée des pesticides et les mauvaises pratiques agricoles.
 
● Selon l’Association pour le développement de l’apiculture en Rhône-Alpes, les fongicides et les pesticides détruisent jusqu’à 2/3 des ruchers, les abeilles disparaissant dans d’atroces souffrances.
 
● Selon le ministère de l’Agriculture, 80 % des plantes à fleurs sont pollinisées par les abeilles et un tiers de ce que nous mangeons n’existerait plus si les abeilles devaient disparaître.
 
● « Si les abeilles devaient disparaître, l’humanité n’aurait plus que quelques années à vivre ! » Que cette citation soit attribuée à tort ou à raison à Albert Einstein, la disparition des abeilles provoquerait un désastre écologique sans précédent.
Parrainage de ruches
© L’Abeille de Compagnie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 commentaire

  1. Jean-Pierre Hernandez

    Très bonne initiative, je souhaite longue vie à cette jeune association !

Recevez notre newsletter
Pour être informé des nouveautés et recevoir nos offres et promotions en exclusivité (voir CGV).

S'inscrire