Riorges, une ville à ciel ouvert

Riorges, une ville à ciel ouvert

Après deux premières éditions réussies en 2008 et 2012, la commune de Riorges, dans la Loire, se remet au vert au printemps 2014 avec « A ciel ouvert », une exposition d’œuvres proche du land’art qui s’installe une fois tous les deux ans dans la vallée du Renaison. Objectif pour cette municipalité située en bordure ouest de Roanne : rendre l’art accessible à ses 11 000 habitants à travers une expression vivante et contemporaine qui interpelle notre patrimoine humain et naturel. Rencontre avec Laure Sessin, du service culturel de la ville, organisatrice de l’événement qui se déroule du 7 juin au 31 août 2014.

Riorges
« Inviter à regarder les paysages
autrement, stimuler
une nouvelle lecture,
proposer une nouvelle expérience. »
Comment le land art s’est-il implanté à Riorges ?
Laure Sessin :
cette manifestation est née du souhait de valoriser le patrimoine vert de la commune et de permettre à l’art d’aller à la rencontre des citoyens, là où ils se trouvent. Ce n’est pas une manifestation land’art dans le sens premier de la définition de ce courant artistique qui correspond à une tendance de l’art contemporain utilisant le cadre et les matériaux de la nature. Si la première édition s’en rapprochait, l’idée est depuis l’édition 2012 d’ouvrir à toute intervention plastique dans le paysage, à condition qu’elle n’altère pas la nature environnante. Le but est de surprendre le promeneur. Depuis 2012, l’exposition relève davantage de l’art actuel in situ. L’artiste s’adapte, s’intègre dans le paysage mais n’utilise pas obligatoirement des matériaux naturels. Le choix d’un nom nouveau pour le parcours marque cette nouvelle identité : « A ciel ouvert, parcours d’art actuel ». L’idée est d’inviter à regarder les paysages autrement, stimuler une nouvelle lecture, proposer une nouvelle expérience.
 
Quels sont les objectifs de ce parcours d’art actuel ?
L’événement a pour objectif de rendre l’art accessible à tous et sensibiliser largement le public en portant un intérêt particulier à la médiation (scolaires, publics éloignés de l’offre culturelle, par exemple). C’est promouvoir une expression vivante et contemporaine qui renouvelle notre vision du patrimoine humain et naturel. Il s’agit d’encourager la création sur la commune et plus largement sur le bassin du Roannais, mais aussi renforcer le développement de la culture et du tourisme dans le Roannais. L’exposition s’adresse à tous les publics, avertis ou non avertis, amateurs d’arts ou visiteurs de passage.
 
Qu’avez-vous retenu des précédentes éditions ?
La mobilisation en masse des scolaires ! Mais aussi des promeneurs qui reviennent tous les jours pour voir avancer les œuvres, empêchant même parfois l’artiste d’avancer. Des chiens qui dévorent les œuvres biodégradables, composées en partie de colle d’os et de saindoux.
Il y a aussi certaines œuvres qui restent sur le site et sont visibles à l’année.
 
La population de Riorges participe activement à cette manifestation ?
Oui, nous souhaitons impliquer toujours plus la population. L’année dernière, il y avait une boite aux lettres de témoignages sur le parcours et les gens pouvaient envoyer leurs photos des œuvres sur le site de la ville.Cette année, nous proposons de nouveau un jeu photographique, mais nous tentons de mobiliser la population en lui proposant notamment d’héberger les artistes. Tous les riverains sont invités au vernissage.
Riorges
« L’exposition s’adresse à tous
les publics, avertis ou non
avertis, amateurs d’arts
ou visiteurs de passage. »
Comment se présente cette nouvelle manifestation « A ciel ouvert » ?
Nous avons reçu 140 candidatures d’artistes de toute renommée et de diverses nationalités. Les six artistes retenus sont des professionnels de l’intervention dans le paysage avec chacun une carrière assez remarquable. Seul un d’entre eux, un jeune Roannais, livrera sa première expérience avec une œuvre surprenante. C’est aussi le rôle d’événements tel que celui-là de soutenir la jeune création, si le talent et la compétence technique sont au rendez-vous. Trois structures éducatives participent également dans le cadre de projets socioculturels. Des ateliers de gym, marche nordique et qi gong seront proposés à la population, gratuitement les week-ends. Une manière originale de redécouvrir sa ville en faisant du sport au milieu des œuvres !

Riorges

« La ville nature »

Avec plus de 11 000 habitants, Riorges est la deuxième commune de l’agglomération. Surnommée « la ville nature », ellerevendique un développement urbain maîtrisé et un environnement naturel préservé et valorisé. La vie culturelle contribue à l’image de la commune, avec une forte inclinaison sur les musiques actuelles mais aussi des actions de soutien à la jeune création et aux artistes en émergence. Cette exposition en plein air permet de valoriser une vaste zone verte à laquelle la ville prête une attention particulière tout en amenant les arts plastiques à la rencontre de la population, en extérieur, les rendant accessibles à tous.
 

Parcours d’art actuel : mode d’emploi

« À ciel ouvert, parcours d’art actuel », est organisé à Riorges du 7 juin au 31 août 2014, au parc Beaulieu, les berges du Renaison, la plaine de la Rivoire et le parc du Prieuré. Visite libre et gratuite. Artistes invités : Dimitri Xenakis et Maro Avrabou. Artistes retenus après diffusion d’un appel à projet : Grégory Lasserre et Anaïs met den Ancxt (Scenocosme, Loire), Catherine Baas (Loire), Yohan Maingues (Loire), Anna Mano (Tarn), Marie-Hélène Richard (Loire-Atlantique) et Mireille Fulpius (Suisse). Pour plus d’information, contacter le service culturel au 04 77 23 80 27, par email acielouvert@riorges.fr ou sur le site de la ville de Riorges. (© Mairie de Riorges)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez notre newsletter
Pour être informé des nouveautés et recevoir nos offres et promotions en exclusivité (voir CGV).

S'inscrire