Marie-Anne Chazel au Goncourt des jardins

Marie-Anne Chazel au Goncourt des jardins

Si les livres de jardin devaient avoir un « Goncourt », ce serait le Prix Redouté. Décerné une fois par an durant la Fête des jardiniers au Château de Lude, dans la Sarthe, il rassemble des personnalités venues de tous les horizons artistiques autour d’une même passion : le jardinage ! Parmi celles-ci, l’actrice Marie-Anne Chazel.


 
Créé en l’an 2000 à l’initiative de Barbara de Nicolaÿ, présidente de l’association des parcs et jardins du Maine, ce trophée est dédié à l’un des plus grands peintres des plantes : Pierre-Joseph Redouté, dont le 250e anniversaire a été célébré en 2009.
Objectif de cette compétition soutenue notamment par l’Institut Jardiland : récompenser les meilleurs ouvrages de botanique parus dans l’année en langue française. Pour cela, le château accueille dans ses jardins un jury pour le moins éclectique. Autour de la directrice des rédactions de Rustica, Martine Gérardin, et l’ancien conservateur des jardins du Luxembourg, Jean-Noël Burte, des botanistes, paysagistes, architectes, décorateurs… Ainsi que des personnalités plus populaires, comme le producteur Jean-Louis Remilleux et surtout la comédienne Marie-Anne Chazel, qui assume son rôle de jury depuis le premier jour.
 
“Le nez dans les plantes, explorant les stands, Marie-Anne est fan des foires de jardin. Un signe qui ne trompe pas : on a affaire à une amatrice ! C’est sur ce simple témoignage qu’elle a été recrutée, pour notre plus grand plaisir. Elle est, à la ville comme à l’écran, gaie, naturelle et concentrée sur sa tâche. Elle ne cache pas son côté “amateur” en terme d’art des jardins : elle a le regard du lecteur qui réagit avec spontanéité et oriente le jury vers des choix accessibles au grand public”, écrit Barbara de Nicolay au sujet de l’actrice.

“Le Prix a, je crois, la particularité de porter sur l’édition dont il s’occupe un regard bienveillant et pointu, sans esprit de chapelle, qui met en valeur la qualité, sans asservissement à la mode, mais sans jamais oublier notre désir que ces ouvrages récompensés puissent passionner un très large public”, estime quant à elle Marie-Anne Chazel, qui triomphe actuellement au théâtre Marigny dans Le Bonheur d’Eric Assous.
 
Si l’ex-star des Bronzés mène à la scène une carrière au succès ininterrompu depuis plus de 30 ans, elle reste à la vie une amatrice avisée de jardinage. “J’ai besoin d’être le plus souvent possible en contact avec des arbres, des plantes, des odeurs de terre ! Que ce soit sur ma petite terrasse parisienne, en marchant autour du lac du bois de Boulogne, dans les splendeurs de la végétation corse ou à l’occasion de voyages”, déclare-t-elle avant de remonter sur les planches. “Cela m’apaise et m’émerveille !”

Le palmarès 2012

Le Prix Pierre-Joseph Redouté 2012 est attribué à Hugh Johnson pour son ouvrage Arbres, paru aux éditions Delachaux et Niestlé.
Autres lauréats, Dominique Cousin et Franck Boucour pour La Taille de transparence chez Ulmer, Jorn de Précy avec Le Jardin perdu (Actes Sud), Guillaume Eyssartier et son Guide des fous de nature (éditions Belin).
Avec Ecorces, galerie d’art à ciel ouvert (éditions Ulmer), Cédric Pollet – que nous avons récemment reçu dans Le Mag de Flora – décroche le Prix Coup de cœur ainsi que le Prix du public 2012. (Lire notre interview de Cédric Pollet.)

Une comédienne populaire

Depuis 1975, Marie-Anne Chazel joue avec les plus grands et s’impose comme une vedette populaire et incontournable du paysage audiovisuel français. Une carrière qui commence par des prestations très remarquées aux côtés de Michel Blanc, Gérard Jugnot, Thierry Lhermitte et Christian Clavier dans la célèbre troupe du Splendid. Des Bronzés aux Visiteurs en passant par Le Père Noël est une ordure, ses films sont devenus cultes et il est à prévoir que ses rôles de Gigi ou Zézette marquent au cœur les générations futures.
Forte d’une filmographie comptant plus de 60 productions, Marie-Anne Chazel s’est aussi illustrée en tant que réalisatrice, notamment avec Le Cœur sur la main en 2001 et Au secours, j’ai 30 ans en 2004.

Plus d’informations sur le site du Château de Lude : www.lelude.com.
Crédits photos : DR

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 commentaire

  1. Fondation Foch

    Très bien dit ! tout est clair

Recevez notre newsletter
Pour être informé des nouveautés et recevoir nos offres et promotions en exclusivité (voir CGV).

S'inscrire