Mode fleurs

Les bijoux de Cécile Boccara

Posté le
VN:F [1.9.18_1163]
Rating: 4.3/5 (6 votes cast)

Ailes de libellules, pétales de roses, fleurs de cerisiers… les petites merveilles les plus aériennes du monde végétal inspirent cette créatrice de bijoux « haute couture » à la légèreté toute naturelle.
Créations de Cécile Boccara
Cécile Boccara, créatrice de bijoux
 

Flora : Comment est née votre passion des bijoux ?

Cécile Boccara : Par hasard, rien n’était programmé ! J’ai commencé par le vêtement, la coupe… Puis l’attrait du tissu, des plissés, de la couleur, m’a amenée peu à peu vers l’accessoire : j’ai commencé à réaliser des broches fleurs en tissu et perles de soie… Des pièces cousues, plissées, roulottées, présentées pour la première fois à la maison Christian Lacroix en 1997. Suite à quoi j’ai réalisé pendant 10 ans les accessoires pour leurs défilés haute couture. Ensuite, j’ai commencé à présenter mes pièces dans des salons professionnels, pour développer des collections en mon nom pouvant être vendues en France et à l’étranger.
 

Fleurs, feuillages, plumes, algues, insectes… vos créations s’inspirent beaucoup du monde végétal, d’où vient votre fascination pour la nature ?

Je pense que c’est ancré dans mon enfance, qui a les couleurs du Maroc… Et la nature reste une source d’inspiration sans limite. Papillons, libellules, fleurs, colibris, lianes… ce sont des modèles qui se prêtent bien à la création de bijoux gais, légers, faciles à porter.
 
Bijou de Cécile Boccara
 

Vous travaillez désormais dans la capitale, la nature ne vous manque-t-elle pas ? Où trouvez-vous vos sources d’inspiration ?

Oui, je travaille et j’habite en plein centre de Paris, bien loin du vert malheureusement ! Mais il y a les livres, des photos, des expositions… une rencontre avec un livre sur des techniques oubliées, un peintre, un herbier peut suffire. La nature qui m’inspire est plutôt un univers imaginaire, très proche de la réalité et pourtant décalé. J’associe des matériaux différents, des gammes de couleurs, j’assemble et je compose en essayant de privilégier la légèreté. Je travaille en volume, comme un sculpteur. Il m’arrive de travailler d’après croquis, pour traduire une idée, mais au moment de réaliser une pièce, ce sont les matériaux qui priment, leur combinaison, et je monte directement à la main.
 

Quelles fleurs sont vos préférées et vous inspirent le plus ?

Le mimosa, la pivoine et le cerisier du Japon…

Bio Express de Cécile Boccara

1965 : Naissance à Paris, puis départ au Maroc ; elle passe toute son enfance à Marrakech et y poursuit ses études jusqu’au bac.
1987 : Diplôme de l’Académie Charpentier, où elle a étudié le dessin, la sculpture et l’histoire de l’art.
1990 : Diplôme de la Chambre syndicale de la Haute Couture à Paris.
1993 : Elle crée la marque de vêtements Sarayann.
1997 : Elle se spécialise dans les accessoires et les bijoux textiles.
2009 : Elle ouvre sa première boutique à Paris, passage du Grand Cerf.

Bijoux Cécile Boccara

Certaines sont-elles particulièrement demandées ?

Parmi mes bijoux inspirés de fleurs, c’est l’anémone qui a le plus de succès ; je l’ai créée en mousseline de soie, avec un ruban pour nouer autour du cou, et une grande gemme de couleurs ; elle plaît beaucoup et fait quasiment l’unanimité parmi mes clientes !
 

Vous demande-t-on parfois des créations personnalisées, avec une fleur particulière par exemple ?

Nous évitons de trop personnaliser les bijoux, car les clientes se montrent souvent déçues, ensuite, par les choix de couleurs qu’elles ont fait elles-mêmes ! Je préfère élargir mes collections, proposer assez de choix pour satisfaire les amoureux, les mariés, comme les grand-mères !
 

Avez-vous des projets d’évolution professionnelle, des changements en vue ?

Oui, notre site de vente en ligne démarre, nous allons aussi être référencés dans une vitrine sur celui de La Redoute… Et j’envisage une autre boutique, à Paris ou à l’étranger !

Boutique Cécile Boccara

Un atelier haute couture

Inauguré il y a 15 ans, le premier atelier de Cécile Boccara n’était pas ouvert au public, et exclusivement consacré aux collections haute couture. Depuis cinq ans, celui du Grand Cerf dispose aussi d’une boutique en rez-de-chaussée. Les bijoux et accessoires qui y sont proposés aux particuliers sont également distribués dans un réseau de boutiques sélectionnées, partout dans le monde. Tous sont confectionnés entièrement à la main : quatre personnes y travaillent, dans l’atelier très lumineux qui s’étend sur une vingtaine de m2, à l’étage de la boutique. Au sous-sol dort un trésor : rubans de soie, papillons et oiseaux multicolores… toutes ces fournitures servent l’imagination créatrice de Cécile Boccara. Ses broches fleurs géantes, ses tiares de mariées et parures de coiffure, dessinées pour Christian Lacroix, Armani, Valentino, ont établi sa réputation dans le milieu international de la mode. Elle travaille aussi pour Hermès, Kenzo et Roger Vivier, et deux fois par an, présente ses créations sur le salon parisien « Première Classe ».

Retrouvez les créations de Cécile Boccara sur son site : cecileboccara.com
 

Les bijoux de Cécile Boccara, 4.3 out of 5 based on 6 ratings

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>