Conseils fleurs

Un jardin fleuri toute l’année

Posté le
VN:F [1.9.18_1163]
Rating: 5.0/5 (2 votes cast)

Avoir un jardin fleuri toute l’année, c’est possible en sélectionnant des variétés de plantes dont les périodes de floraison se succèdent naturellement au fil des saisons. Du printemps jusqu’en hiver, voici une sélection d’espèces très populaires, dont beaucoup n’obéissent pas de façon rigide au calendrier mais étalent généralement leur floraison sur deux saisons.
jardin-fleuri-2
 
jardin-fleuri-3
Pour réussir un jardin fleuri, il faut tout d’abord choisir des arbres et des plantes adaptés au climat de votre région, au type de sol et à l’exposition. Il est évident que les espèces choisies pour composer un jardin annuel à Nantes ne sont pas les mêmes que dans un jardin de Montpellier, mais cela n’empêche en rien de bénéficier d’une floraison magnifique tout au long de l’année.
Il faut savoir que les variétés de plantes qui fleurissent durant toute l’année sont dans leur grande majorité des plantes d’intérieur, comme l’anthurium, le spathiphyllum ou les orchidées. En extérieur, les végétaux sont soumis aux rythme des saisons et rares sont ceux dont la floraison s’étalent sur plus de deux saisons. C’est le cas par exemple du rosier, qui est très populaire dans nos jardins français et qui offre plusieurs floraisons dans l’année.

Différencier les périodes de plantation,
de floraison et de fructification

Le printemps et l’été sont les saisons les plus fournies en matière de plantes fleuries. A côté, l’automne semble bien pauvre en matière de nouveaux végétaux, mais c’est surtout parce que les fleurs qui apparaissent en été poursuivent pour beaucoup leur floraison durant l’automne. L’hiver, enfin, est la saison la plus difficile pour cultiver un jardin fleuri, notamment au mois de janvier, qui est l’un des plus froids de toute l’année.
Lors de l’achat de vos plantes, soyez vigilants sur leur provenance et leur saisonnalité. En effet, la période de plantation ne correspond pas à la période de floraison et la saisonnalité des fleurs n’est pas la même chez les fleuristes ou dans les jardineries que dans la nature. Attention également aux arbres fruitiers, dont la période de fructification, qui est généralement la plus recherchée, est différente de la période de floraison.
 

Parmi les fleurs emblématiques du printemps, les plantes à bulbes, comme les jacinthes.

Parmi les fleurs emblématiques du printemps, les plantes à bulbes, comme les jacinthes.

Les fleurs emblématiques du printemps

lavande
Anémone, coucou, freesias, jacinthe, jonquille, lilas, marguerite, muguet, myosotis, narcisse, pâquerette, pivoine, pois de senteur, renoncule, rhododendron, tulipe, violette.

Les fleurs emblématiques de l’été

Acacia, arum, bégonia, bleuet, bougainvillée, calla, capucine, célosie, clématite, colchique, coquelicot, cosmos, dahlia, dipladénia, euphorbe, gardénia, gentiane, géranium, gerbera, glaïeul, glycine, hibiscus, hortensia, jasmin, lavande, magnolia, œillet, oiseau de paradis, pavot, pourpier, souci, tournesol, zinnia.

Les fleurs emblématiques de l’automne

Arbousier, camélia, chrysanthème, cyclamen, datura, eulalie, lys, rose.

Les fleurs emblématiques de l’hiver

Amaryllis, crocus, daphné, forsythia, hellébore, iris, mahonia, mimosa, perce-neige, pervenche, poinsettia, primevère.

Attention : plantes toxiques !

muguet-plante-toxique
Si vous avez de jeunes bambins qui aiment gambader librement au jardin et mâchouiller tout ce qui leur tombe sous la main, sachez que certaines espèces sont toxiques et qu’il convient de les éviter. C’est le cas par exemple de l’aconit, de la berce géante du Caucase, du bois lait, de la coronille, de la crinole, du margousier (ou lilas des Indes), du nerprun ou du ricin.
On ne le sait pas toujours mais certaines plantes très populaires sont elles aussi toxiques. Dans cette catégorie, on compte notamment le colchique, le daphné, le datura, la digitale, l’euphorbe, le laurier-palme, le laurier-rose et surtout le muguet.

Au jardin, économisez l’eau !

arrosage-jardin
Chaque année, de nombreuses régions françaises sont confrontées à la pénurie et aux restrictions d’eau, ce qui peut nuire à la survie du jardin. La méthode la plus écologique et la moins onéreuse consiste à récupérer l’eau de pluie à l’aide d’un tonneau, réservoir, cuve, citerne ou autre collecteur. Au-delà de l’intérêt environnemental, cette solution offre l’avantage d’arroser vos petites protégées avec de l’eau non calcaire et permet de franchement réduire les factures d’eau.
L’utilisation de l’arrosage automatique est en revanche très critiqué. Il est même interdit dans certaines communes régulièrement soumises aux restrictions d’eau. Ce système d’arrosage est en effet couteux à l’achat, engage des frais d’entretien et demande des réglages très précis pour éviter le gaspillage. En plus d’arroser les allées et les structures avoisinantes qui n’ont aucun besoin en eau, l’arrosage automatique est beaucoup trop généreux avec les végétaux, ce qui favorise l’apparition de champignons et de maladies.
Car l’excès d’eau est aussi néfaste pour les plantes que la sécheresse. Un sol inondé devient extrêmement pauvre en oxygène et entraîne la pourriture des racines, qui ne peuvent plus absorber d’eau : les plantes, paradoxalement, meurent de soif. De manière générale, l’arrosage des plantes et des arbres s’effectue en fin de journée. Il est nécessaire au printemps et surtout en été, mais n’est pas indispensable le reste de l’année.

Un jardin fleuri toute l’année, 5.0 out of 5 based on 2 ratings

Les commentaires de nos lecteurs !

  • Françoise Hollande posté le

    L’arrosage automatique a connu un grand succès dans les années 80. Je ne comprends pas comment on peut encore en vendre de nos jours, c’est anti écolo et pas du tout respectueux de la nature!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>