Conseils fleurs

Ces plantes qui résistent… à tout !

Posté le
VN:F [1.9.18_1163]
Rating: 3.5/5 (18 votes cast)

Inondations, canicule, sécheresse, les nerfs des jardiniers sont parfois mis à rude épreuve quand revient l’été. Afin que nos massifs et nos rocailles supportent les aléas climatiques, il convient d’y installer des plantes résistantes, adaptées à leur sol. Nous vous proposons aujourd’hui une sélection d’espèces végétales réputées pour résister… à tout !
 

 
Plantes resistantes
Euphorbe

L’euphorbe

Si les euphorbes sont très présentes dans nos jardins, c’est non seulement pour la simplicité de leur culture, mais aussi pour leur robustesse. Mises en place au printemps ou à la fin de l’été, ces vivaces supportent en effet les coups de chaud comme les coups de froid, jusqu’à -15°C. Les euphorbes apprécient une terre légère et bien drainée et se disposent facilement en bordure, en massif ou dans une rocaille. Elles se distinguent par de petites fleurs cernées par des bractées colorées. Attention toutefois en cas d’ingestion car cette plante est toxique.
 
 
 
Romarin

Le romarin

Si le romarin est plus communément utilisé comme une plante aromatique, il sait aussi se montrer très décoratif. Ses petites fleurs nuancées de bleu et son feuillage argenté apportent leur note estivale dans une bordure, une rocaille, sur un talus et bien sûr au potager. Mis en place au printemps dans un sol sec et sableux, le romarin résiste à la sécheresse comme aux basses températures, jusqu’à -21°C. Simple à entretenir dans un sol pauvre, il a cet autre avantage d’être une plante à fleurs mellifères.
 
 
 
 
Campanule

La campanule

Un endroit oublié de votre jardin ou rien ne pousse ? Alors c’est peut-être la place d’une campanule. Très facile à cultiver, cette vivace, annuelle ou bisannuelle selon les variétés, se démarque par une croissance très rapide et une floraison exemplaire. Friande d’un sol léger et humide, la campanule peut être mise en place au printemps comme à l’automne dans un massif, une bordure, une rocaille, entre un dallage ou sur un muret. Appréciée pour son aspect sauvage, cette plante supporte les hautes et les basses températures, jusqu’à -20°C.
 
 
 
Sauge

La sauge

On l’accommode à toutes les sauces ! Certains la préfèrent hormin, écarlate ou coccinée ; d’autres ont une préférence pour la sauge de Sibérie, du désert ou des prés. Quelle que soit la variété, cette vivace est très simple à cultiver et supporte la sécheresse plus efficacement que le gel. Mise en place au printemps dans tout type de sol, sa floraison en épis sur d’imposantes panicules dressées évoque la lavande. La sauge se décline en de multiples coloris et se plaît aussi bien dans une rocaille qu’en massif ou dans un jardin de gravier.
 
 
 
 
chrysanthème

Le chrysanthème

Les plus connus sont ceux les chrysanthèmes des marais, de Mykonos et du Japon. Très répandues dans nos jardins, ces vivaces doivent leur popularité à leur robustesse autant que leur simplicité d’entretien. Parmi une multitude de variétés, le chrysanthème des jardins est certainement celui qui supporte le mieux les aléas climatiques tout en s’adaptant à tout type de sol. Mis en place au printemps, sa croissance est rapide et sa floraison jaune évoquant la marguerite est très généreuse. Ses fleurs et ses feuilles sont de plus comestibles.
 
 
 
Rosier

Le rosier

Il n’est sans doute pas le plus robuste mais reste le roi incontesté de nos jardins et mérite donc sa place dans cette sélection. Si toutes les variétés résistent au froid jusqu’à -28°C, il en est une qui supporte également les vagues de la chaleur et la sécheresse : le rosier grimpant. Mis en place toute l’année (hormis les périodes de canicule ou de gel), dans un sol riche, bien drainé et à l’abri du vent, le rosier peut offrir une floraison quasi-annuelle. Ce type de rosier supporte aisément un treillage mais ne tolère guère la culture en pot.
 
 
 
 
Ancolie

L’ancolie

En voici une qui ne laisse pas indifférent, avec son feuillage étrange et ses fleurs solitaires aux couleurs étonnantes. La belle ancolie, qui s’impose au jardin sans jamais devenir envahissante, acquiert logiquement sa place au rang des plantes résistantes, qui supportent le chaud comme le froid jusqu’à -20°C. Mise en place au printemps ou à la rentrée, l’ancolie apprécie les sols légers, humides et bien drainés. Elle s’épanouit dans un jardin en massif ou dans une rocaille, mais on l’admire également à l’état sauvage dans des prairies fleuries.
 
 
 
Sureau

Le sureau

Apprécié pour sa robustesse, le sureau est un arbuste très généreux. Après une floraison abondante de couleur crème, la plante offre des fruits sous la forme de grappes de baies rondes aux tonalités plus foncées. Les fleurs comme les fruits sont comestibles. Le sureau demande peu d’entretien et se développe quels que soient le sol et l’exposition. Il supporte la chaleur autant que le froid (jusqu’à -28°C). Mis en place à l’automne ou au printemps, il peut être isolé, planté sur un talus ou intégré dans un groupe de bosquets d’arbres.
 
 
 
 
Troène

Le Troène

Si le troène a longtemps été utilisé uniquement pour les haies, c’est parce que sa croissance est rapide et que son feuillage forme un écran idéal. Mis en place au printemps ou à l’automne dans un sol bien drainé, l’arbuste montre une réelle résistance au froid (jusqu’à -28°C), à la chaleur mais également à la pollution. Sa floraison se distingue par une multitude de petites fleurs blanches qui cèdent la place à de petites baies noires. Dans certains jardins, on peut aujourd’hui l’admirer isolé. Le troène attire facilement les oiseaux.
 
 
 
 
Lavatère

La lavatère

En plante fleurie ou en arbuste, la lavatère se distingue par une croissance extrêmement rapide et s’adapte à tout type de sol, même si elle a une préférence pour une terre bien drainée. Mise en place au printemps, la lavatère offre une floraison très élégante, blanche, rose ou pourpre. Les fleuristes aiment d’ailleurs l’intégrer dans les compositions florales. Si la plante supporte la chaleur et le froid jusqu’à moins -15°C, sa durée de vie reste limitée, au maximum 5 ans. En revanche, son bouturage est très simple à réaliser.
 
 
 

Ces plantes qui résistent… à tout !, 3.5 out of 5 based on 18 ratings

Les commentaires de nos lecteurs !

  • Arnaud posté le

    Je voudrais te féliciter pour ton travail sur ce blog ! C’est top !

  • tavel laurence posté le

    je souhaite faire livrer des pieds de lavande pour la fete des mères ‘de Chartres dans le 94)
    comment est ce possible?
    merci

  • Flora posté le

    Bonjour Laurence,
    La lavande est généralement proposée par les jardineries plus que les fleuristes. Je vous conseille d’entrer en contact avec une jardinerie proche du domicile de votre maman, qui sera susceptible de la livrer pour la Fête des mères.

  • Carine posté le

    Je confirme! J’ai une sauge dans le jardin qui est devenue gigantesque alors qu’on ne l’arrose jamais!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>