Fiches fleurs

La renoncule

Posté le
VN:F [1.9.18_1163]
Rating: 3.1/5 (34 votes cast)

La renoncule des fleuristes nous fait cadeau de ses sublimes fleurs des premiers frimas de l’hiver jusqu’aux beaux jours du printemps. Sa floraison tout en froufrous, à la fois opulente et raffinée, fait d’elle une fleur très appréciée pour les bouquets et les compositions florales. Découvrez ses secrets et nos conseils pour l’entretenir…

La renoncule
Renoncules des fleuristes ou renoncules asiatiques

Ses caractéristiques

La renoncule des fleuristes ou ranunculus asiaticus (renoncule asiatique), aussi connue sous le nom de renoncule des jardins, est l’espèce la plus courante et la plus prisée. C’est une plante herbacée vivace appartenant à la grande famille des Renonculacées. Son nom n’a rien d’anodin : sa résistance à des températures de – 10°C, la beauté de ses fleurs et sa bonne tenue en vase font d’elle une fleur effectivement très prisée par les fleuristes !
 
La renoncule des fleuristes est originaire de l’est de la Méditerranée (Crête, Grèce), du nord de l’Afrique et du sud-ouest de l’Asie. Elle se dresse fièrement jusqu’à 45 cm de hauteur, au sommet d’une tige fine et rigide. Ses nombreuses racines tubéreuses, légèrement recourbées, sont appelées « griffes » au même titre que le muguet.
 
Avec ses fleurs charnues et délicates, la renoncule inspire tendresse et réconfort. Simple, semi-double ou double, elle offre en outre de multiples coloris : blanc, vert, rose, rouge, jaune, orangé, mauve, en passant par tout un tas de nuances. Elle fleurit de l’hiver jusqu’au printemps. La renoncule des fleuristes est cultivée en France principalement dans le Var et la région Hyéroise, dont le climat hivernal doux et ensoleillé, véritable terre promise pour la belle, permet des floraisons précoces. Les nombreuses variétés mises au point proposent aujourd’hui un large choix de tailles, formes, couleurs et périodes de floraison.
 
Le genre Ranunculus compte également de nombreuses autres espèces. Citons parmi elles la renoncule âcre, plus connue sous le nom de bouton d’or, la renoncule ficaire, plante de sous-bois, ou encore la renoncule aquatique.
 
Le mot renoncule est dérivé du latin rana, qui signifie « petite grenouille », du fait des espèces aquatiques qui vivent en suspension sur les eaux des mares. On surnomme d’ailleurs la renoncule « grenouillette ».

La renoncule s’offre comme un compliment, clamant haut et fort « tu es charmant(e) » !

Renoncule des fleuristes, Ranunculus asiaticus

L’histoire de la renoncule

La renoncule fut découverte au XIIIe siècle en Terre Sainte par les premiers Croisés de Saint-Louis (Louis IX). Mais à cette époque en Europe, la fleur passa presque inaperçue, prisée alors plutôt dans les jardins des souverains de l’empire Ottoman. Il faut attendre le XVIIe siècle, où sa seconde introduction via le sultan Mohammed IV fut couronnée de succès.

Symbolique de la renoncule

Dans le langage des fleurs, la renoncule est la fleur de la séduction et vante la beauté de son destinataire. Elle s’offre comme un compliment, clamant haut et fort « tu es charmant(e) ». Un bouquet de renoncules rouges avouera plutôt une attirance charnelle, tandis qu’un bouquet de renoncules roses témoignera d’une attraction mêlée de timidité.

Culture et entretien de la renoncule

On rêve tous de posséder chez soi de belles renoncules… Sachez que la renoncule n’est pas une plante véritablement aisée à cultiver, mais les quelques conseils qui suivent vous aideront déjà grandement dans cette entreprise. Vous pourrez cultiver des renoncules en pot pour votre intérieur, ou leur faire une place au jardin.

En pot

Vous venez d’acquérir des renoncules en pot ? Veillez à leur trouver dans votre maison une place au frais, entre 10 et 14°C. Arrosez votre plante régulièrement, en veillant bien à ce que l’eau ne stagne pas dans la soucoupe ou le cache-pot. Une fois les risques de gelée passés, installez-la dans un endroit mi-ombragé dehors, par exemple sur un balcon.
Entretien de la renoncule des fleuristes

Au jardin

Trouvez-lui dans votre jardin une exposition à la mi-ombre, et un sol riche en humus et léger. Selon la région où vous habitez, plantez vos griffes de renoncules une fois les risques de gelée passés, entre février et avril. Au préalable, trempez les griffes dans de l’eau tiède pendant une dizaine d’heures, jusqu’à ce qu’elles en soient bien imprégnées. Enterrez-les à environ 5 cm de profondeur, en respectant une distance de 10 cm entre chaque griffe. N’hésitez pas à varier les coloris pour créer de beaux massifs ! En cas de soleil, ajoutez un peu de paille humide afin que les petites pousses ne soient pas brûlées. Arrosez de temps en temps, afin de maintenir la terre un peu humide. Si tout se passe bien, vos renoncules devraient fleurir environ deux mois après plantation. Une fois la floraison, supprimez les fleurs fanées.
 
La saison hivernale est risquée pour vos renoncules selon votre région. Si vos hivers sont plutôt doux, protégez-les avec un lit de paille. Sinon, le mieux est de conserver les griffes dans un endroit sec et aéré, puis de les replanter au printemps suivant.

En fleur coupée

Vous êtes l’heureux destinataire d’un bouquet de fleurs composé de renoncules ? Sachez qu’une fois coupée, la renoncule se conserve jusqu’à deux voire trois semaines ! Les tiges de renoncule sont laiteuses. Recoupez-les en biseau, puis cautérisez-les en les passant rapidement au-dessus de la flamme d’un briquet. Installez votre bouquet dans un vase propre rempli d’eau à température ambiante, en y ajoutant un sachet de produit conservateur. Recoupez régulièrement les tiges sur 1 ou 2 centimètres et changez l’eau tous les deux ou trois jours.

  • Comme l’ensemble des plantes de la famille des Renonculacées, les renoncules sont toxiques. Elles renferment de la protoanémonine, une substance jaune et huileuse. Tenez donc éloignés les enfants et les animaux domestiques : son ingestion entraînerait des lésions du tube digestif. La renoncule porte d’ailleurs le surnom de « gobelet du diable »…
  •  

  • Dans certains pays, la renoncule asiatique est une espèce protégée.
La renoncule, 3.1 out of 5 based on 34 ratings

Les commentaires de nos lecteurs !

  • JARRY-KENNANE posté le

    svp / le fait de respirer les renoncules dans la maison, est-il dangereux?
    SI JE LES LAISSE DEHORS, SOUFFRIRONT-ILS EN CAS DE PLUIE?
    ET EN CAS DE GROSSES CHALEURS?

    Merci bien

  • Flora posté le

    Bonjour Jarry-Kennane,
    Les renoncules ne sont pas réputées pour être dangereuses. En fleurs coupées, elles résistent peu de temps en extérieur. En plante fleurie, la renoncule aime la fraîcheur mais doit être protégée du froid et des rayons directs du soleil.

  • Claudie posté le

    Bonjour, ma renoncule en pot (récemment achetée) a ses feuilles qui jaunissent. Elle est exposée au soleil, région toulousaine.
    Trop brusque changement et/ou écart de température? mauvaise exposition ?
    Merci. Bonne journée

  • Flora posté le

    Bonjour Claudie,
    Tout dépend de la variété de renoncule que vous avez choisie. En règle générale, les renoncules supportent mal une exposition directe aux rayons du soleil. Disposez-la dans un sol frais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>