Fiches fleurs

Le gardénia, féminin et délicat

Posté le
VN:F [1.9.18_1163]
Rating: 5.0/5 (2 votes cast)

Fleur immaculée associée à l’élégance féminine et à la profondeur des sentiments, le gardénia séduit par son parfum puissant de jasmin délicatement rehaussé de vanille. Réputé difficile d’entretien sous nos latitudes, le gardénia est un magnifique arbuste qu’il est possible de cultiver en pot comme au jardin, moyennant quelques bons gestes au quotidien.
Gardenia 2

Carte d’identité du gardénia

Nom : Gardenia Augusta.
Type : plante fleurie, arbuste.
Famille : Rubiacées.
Espèces : environ 200.
Origine : Asie (Chine, Japon, Taïwan).
Culture : difficile.
Floraison : juin à novembre. Certaines espèces fleurissent en hiver.
Hauteur : jusqu’à 1 m en pot et 12 m dans la nature.
Largeur : jusqu’à 3 m.
Durée de vie : jusqu’à 1 an à l’intérieur et 8 ans en extérieur.

Les caractéristiques du gardénia

Gardenia jardin
Le gardénia se caractérise par un feuillage coriace et vernissé, dont les feuilles regroupées par trois peuvent atteindre 15 cm de long. Cet arbuste buissonnant séduit surtout pour sa floraison au parfum capiteux et puissant, qui évoque la vanille et le jasmin. La plante produit de grandes fleurs blanches ou crème en forme d’étoiles, qui se développent généralement entre mai et novembre.
Certaines espèces sont appréciées pour leur floraison hivernale, comme le gardénia Veitchiana. Mais la variété star du gardénia est incontestablement le paradisiaque tiaré, ou gardenia tahitensis, qui s’offre aux voyageurs comme un cadeau de bienvenue dans les îles tropicales de Polynésie, notamment à Tahiti.

Nos conseils d’entretien du gardénia

Le gardénia est un arbuste qui se développe principalement en extérieur. Sa culture en pot comme plante d’intérieur est possible mais nécessite des soins particuliers. L’idéal est de pouvoir le disposer à l’extérieur durant l’été et de le réserver dans une serre chauffée entre 12 et 16 °C en hiver.
La plante apprécie la luminosité mais préfère l’ombre aux rayons directs du soleil, surtout l’été. Son substrat, composé de terreau et de terre de bruyère, peut être enrichi durant la croissance, une fois tous les 15 jours, avec de l’engrais liquide pour plantes de terre de bruyère ou pour orchidées.
L’arrosage du gardénia doit être régulier, plusieurs fois par semaine, si possible avec de l’eau non calcaire et à température ambiante. S’il est conseillé de ne pas détremper le terreau, il faut veiller à ce que l’eau ne stagne pas au fond du pot, en disposant par exemple celui-ci sur un lit de gravier. Le gardénia adore l’humidité dans l’atmosphère, mais surtout pas à ses pieds !
Le rempotage du gardénia est possible tous les ans après la période de floraison et est l’occasion d’enrichir le terreau avec des fertilisants, algues ou fumier. Sa multiplication est en revanche très difficile à réaliser pour un jardinier amateur et exige des techniques professionnelles.
 
Gardenia conseils

Les questions les plus fréquentes sur le gardénia

- Où et quand planter un gardénia ?
Le gardénia peut être installé en godet ou en conteneur au mois de mai, sans enterrer le collet et en respectant un espace d’au moins un mètre entre les plants. Il se développe en massif ou en potée, voire dans un grand pot à condition d’être protégé en hiver. Au jardin, le gardénia se marie très bien avec des camélias.
 
- Mon gardénia ne fleurit pas ou perd ses fleurs, pourquoi ?
Les raisons peuvent être multiples car la plante est capricieuse. Le gardénia doit être protégé des variations brutales de température et des courants d’air, qui entraînent la chute de ses boutons floraux. Attention également à l’excès d’humidité : ne vaporisez pas les fleurs et évitez d’installer la plante dans un bac à réserve d’eau.
 
- Comment faire refleurir le gardénia ?
A l’intérieur, l’opération est délicate. Il est toutefois possible d’induire la floraison de la plante en lui imposant une période de repos durant l’hiver, en l’installant dans une pièce fraîche à environ 10 °C et en réduisant les arrosages.
 
- Le gardénia est-il sujet aux maladies ?
Oui, le gardénia est un petit être sensible dont le principal ennemi est l’excès d’humidité, qui terrasse très rapidement la plante en pourrissant ses racines. L’arbuste peut également être victime des pucerons, des cochenilles et des araignées rouges. Les premiers symptômes de la maladie sont l’apparition de tâches foliaires et la perte des fleurs.

Le gardénia dans le langage des fleurs

Gardenia Fleur
Avec sa fleur parfaitement ciselée, le gardénia est une grande favorite des compositions florales, qui s’offre comme un bijou à l’honneur de la beauté féminine. On raconte d’ailleurs que Soliman le Magnifique offrait chaque matin une fleur de gardénia à chacune des femmes de son harem afin d’apaiser les tensions et les jalousies.
Entre rose et camélia, le gardénia vante les charmes de la féminité avec élégance et beaucoup de délicatesse.
Offrir un gardénia est une marque de bon goût et de savoir-vivre qui se traduit par « vous êtes magnifique et adorable ». Selon le langage des fleurs, la fleur symbolise également l’amour inavoué et la timidité.

Billie Holyday

Le saviez-vous ?

● Le nom « gardénia » fait référence à Alexander Garden, un botaniste américain du XVIIIe siècle.
 
● En Asie du Sud-Est, d’où il est originaire, le gardénia est appelé « jasmin du Cap ».
 
● Bien que gélives, quelques rares espèces de gardénias peuvent résister à des températures atteignant -18 °C. C’est le cas du gardenia augusta grandiflora, qui est très présent en France.
 
● Le gardénia était la fleur préférée de la couturière française Coco Chanel et de la chanteuse américaine Billie Holiday, qui en décorait sa chevelure.
 
● « Gardénia » est également le nom d’une association pour la protection des espèces végétales et d’un groupe de musique de metal.

Le gardénia, féminin et délicat, 5.0 out of 5 based on 2 ratings

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>