Fiches fleurs

Le coquelicot

Posté le
VN:F [1.9.18_1163]
Rating: 4.1/5 (47 votes cast)

Rouge écarlate et pétales de soie… par sa présence au bord des chemins de nos vacances, le coquelicot évoque l’éclat éphémère de l’été ! Il impose sa légèreté et ses couleurs vives sur tous les terrains, des grands champs de blé de Monet jusqu’à l’orée des villes. Fleur sauvage aux nombreuses vertus, le coquelicot cache bien des secrets…
 

 
Coquelicot

Les caractéristiques du coquelicot

Le coquelicot ou papaver rhoeas (appelé également pavot des champs, pavot sauvage ou pavot rouge) appartient à la famille des Papavéracées ou « pavots ». Compagnon des moissons, il serait arrivé depuis le Moyen-Orient jusqu’en Europe par le commerce des céréales.
 
Le coquelicot est une plante annuelle velue, à suc laiteux, dont l’apparence frêle emplit les champs (peu traités) et les bords des chemins de mai à septembre. Quatre grands pétales veloutés ornent des étamines noir bleuté. En son centre trône la capsule (le fruit), d’où s’échappent de nombreuses graines, prêtes à coloniser de nouvelles contrées !

Le coquelicot

L’histoire du coquelicot

Le coquelicot est connu depuis toujours pour procurer un sommeil serein. Les égyptiens disposaient des pétales dans les tombeaux pour assurer au défunt un « doux sommeil ». A ne pas confondre avec son cousin, le pavot somnifère, dont on extrait la morphine ! Le coquelicot contient lui de la rhoeadine, aux propriétés sédatives et sans accoutumance. Il était très utilisé jadis pour procurer aux enfants et aux adultes un sommeil réparateur, au point d’être appelé « l’opium inoffensif du peuple ». Il soigne avec cela la nervosité, l’hyperémotivité, les affections de la gorge et de l’appareil respiratoire.
 
Depuis 1848, la ville de Nemours utilise cette plante pour confectionner sa spécialité, une confiserie appelée… le coquelicot ! Enfin, ses graines sont utilisées en boulangerie pour parfumer les pains.

Le coquelicot symbolise « l’ardeur fragile » et signifie « Aimons-nous au plus tôt ».

Le coquelicot

Quelques conseils d’entretien

Le coquelicot se développe très vite et attire peu de prédateurs. Si vous souhaitez mettre de la couleur dans votre jardin estival, rien de plus simple : beaucoup de soleil, un sol calcaire, léger et perméable, et un arrosage classique. Pour une floraison dès le mois de mai, pensez à faire vos semis sur place en septembre. Sinon, les semis effectués au printemps verront leur floraison en juin-juillet. Pensez également à éclaircir les plants s’ils sont trop denses.
 
Pas besoin ensuite de replanter ! Grâce aux graines qui s’échappent du fruit, le coquelicot se ressème seul d’année en année, et même où bon lui semble ! Au point que sa culture peut parfois devenir difficile à maîtriser.
 

Le coquelicot dans le langage des fleurs

Dans le langage des fleurs, le coquelicot symbolise « l’ardeur fragile » et signifie « Aimons-nous au plus tôt ».

  • Une fois cueillis, les coquelicots se fanent très vite… Voici une petite astuce pour profiter plus longtemps de ces jolies fleurs : dès la cueillette si possible, brûlez vivement l’extrémité coupée de la tige, de manière à faire coaguler le suc.
  •  

  • Les noces de coquelicot symbolisent huit années de mariage.
  •  

  • Son nom nous viendrait de l’ancien français, « coquerico » qui désignait le coq par son cri. On a ensuite fait le parallèle entre la crête du coq et l’aspect rouge et légèrement tombant de cette fleur !

Les utilisations possibles

Les pétales s’utilisent frais ou séchés. Récoltez-les bien entendu dans un endroit vierge de toute pollution. Vous pouvez ensuite les faire sécher dans un endroit sec et aéré, sur du papier absorbant voire même les placer au micro-ondes pendant 2 ou 3 minutes ! Sachez que certaines personnes ne supportent pas le coquelicot, restez donc vigilant quant à son utilisation.
 
En salade : Vous pouvez tout d’abord rehausser vos salades avec quelques jeunes pétales de coquelicot.
 
En sirop : les pétales peuvent servir à fabriquer un sirop, aux propriétés expectorantes et antitussives.
 
En infusion : les pétales en infusion aideront à passer une nuit calme et réparatrice. Plus concentrée et appliquée tiède sur la peau, cette infusion permettra également de lutter contre les rides et d’apaiser les paupières gonflées.

Le coquelicot, 4.1 out of 5 based on 47 ratings

Les commentaires de nos lecteurs !

  • gallais posté le

    c est mon embleme, la legerté

  • GIRARD Chantal posté le

    Je vais semer les graines de coquelicot dans mon jardin au printemps – Merci

  • Dierkens Marie-Christine posté le

    j’aime beaucoup le Coquelicot, son rouge adorable, sa légèreté et je ne connaissais pas tout ça sur cette fleur,
    et surtout pas qu’on pouvait la consommer !
    Je vais en replanter dès que possible (notre jardin est en chantier en ce moment !)

  • Marechal posté le

    Je suis entrain de fabriquer des coquelicots en papier et carton ondule et je voulais m’assurer que cette fleur ne possède que 4 pétales ……bizarre……j’aimerais avoir l’avis d’un botaniste. Merci.
    Janine. Marechal.

  • Flora posté le

    Bonjour Janine,
    La fleur de coquelicot se compose en effet de deux sépales qui tombent lors de l’éclosion de la fleur et de quatre pétales de couleur rouge, blanche ou rose.

  • verdonck posté le

    Comment récolter les graines de coquelicot ???
    Merci.

  • Flora posté le

    Bonjour Verdonck,
    Le coquelicot sème ses graines à la fin de l’été et au début de l’automne. Celles-ci sont très versatiles mais il est toujours possible de prélever quelques graines directement sur la fleur. Il est sinon beaucoup plus simple de se les procurer en jardinerie (plantation entre avril et juin).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>