Art floral

Gilles Pothier, l’art floral au sommet

Posté le
VN:F [1.9.18_1163]
Rating: 5.0/5 (2 votes cast)

Dans cette Collection Créateur Interflora du mois d’octobre, la mode florale se pare des plus belles couleurs de l’automne. Une nature en feu imaginée par Gilles Pothier, artisan réputé du XVIe arrondissement de Paris. Portrait d’un maître fleuriste dont la notoriété a dépassé nos frontières.

 

A 18 ans, Gilles Pothier achète son premier magasin en province avec pour seul bagage sa passion pour les fleurs et la nature, que sa famille lui a transmise. S’il avoue des débuts parfois difficiles, les formations lui permettent d’évoluer rapidement dans le métier.
Quand se lance dans une compétition, c’est pour monter sur la plus haute marche du podium. Il décroche ainsi sa première médaille en 1986 en remportant la Coupe de France des fleuristes. Trois ans plus tard, il réitère l’exploit au niveau européen.

Gilles Pothier rapporte la Coupe
du monde à la France

Mais la consécration a véritablement lieu en 1997, lorsqu’il est proclamé champion du monde lors d’une compétition qui se déroule à Amsterdam. Après Jean-Michel Mertens en 1979, c’est le second et dernier Français à avoir décroché le trophée suprême.
Dès lors, les titres honorifiques s’enchaînent pour ce Meilleur Ouvrier de France. Gilles Pothier est notamment nommé Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres en 2002, Officier de l’Ordre du Mérite agricole en 2007 et Président d’Interflora France en juin dernier.
Le responsable du prestigieux Groupe d’Art Floral est aujourd’hui invité à transmettre son savoir dans le monde entier. Son objectif le plus cher reste cependant de « tout faire pour qu’un compétiteur français puisse de nouveau ramener la Coupe du monde à la France ! »
 

« La vie en général me passionne »

- Quel est le secret d’un tel succès ?
La passion ! Pas seulement pour mon métier, qui continue aujourd’hui de me faire vibrer. Le sport, la lecture, les expositions, la sculpture – je me suis inscrit aux Beaux-arts pour prendre des cours… La vie en général me passionne.
 
- Votre parcours hors norme ne vous donne pas un sentiment d’isolement ?
J’ai la chance de vivre dans un joli univers, notamment grâce à ma femme, une autre passion. Elle travaille dans la décoration intérieure et nous échangeons beaucoup. Elle m’apporte beaucoup de sérénité.
 
- Décrocher l’or en Coupe du monde, tout de même, ce n’est pas rien ?
Toutes les récompenses sont importantes, à chaque moment de sa vie. Cette coupe du monde, j’avais tout entrepris pour la gagner mais j’ai mis du temps à réaliser. On n’est jamais prêt à recevoir un tel honneur. Je suis parti pour une aventure… pas pour devenir une célébrité. C’est une grande chance, un très beau moment, mais il faut savoir s’armer d’humilité pour être acceptable.
 
- Quel conseil donneriez-vous à la nouvelle génération ?
Se mettre à son compte très jeune, comme je l’ai fait, n’est pas toujours un avantage. Il faut se former et apprendre de ses aînés, notamment en travaillant dans de grandes maisons, avant de se lancer.
 
- Afin de ramener enfin une troisième Coupe du monde à la France ?
Il faut rappeler que nous ne sommes que deux ou trois nations à avoir remporté cette coupe deux fois ! Nous avons toutes nos chances !

© Mathieu Langrand / Thomas Dhellemmes / Aline Perier

Gilles Pothier, l’art floral au sommet, 5.0 out of 5 based on 2 ratings

Les commentaires de nos lecteurs !

  • Bernard G. de ST ETIENNE posté le

    J’ai déjà croisé M. Pothier lors de spectacles floraux. Ce qu’il fait est impressionant, un grand monsieur!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>